3.0

Cool

  • Les ingrédients pour un grand show
  • Persos sympas, l'humour

Pas cool

  • Trop classique
  • Dénouement pompeux
  • Une chanson d'Edith Piaf pour la scène dans Paris...
John Kay
Iron Man, Captain America, Thor, Hulk et autres Avengers ne sont pas seuls à écarter les menaces qui pèsent sur le monde. Dans l’ombre, le S.H.I.E.L.D., agence de contre-espionnage fondée par Nick Fury, veille au grain, grâce à des agents surentraînés dont fait partie Coulson, rencontré dans plusieurs films Marvel. Laissé pour mort dans Avengers, l’homme en noir fait son retour sur petit écran à la tête d’une équipe de choc. Chic.
L'équipe de Coulson est basée dans un avion-QG

L’équipe de Coulson est basée dans un avion-QG

Plus rien n’est comme avant depuis que les extraterrestres Chitauris ont envahi New York avant d’être défaits par les Avengers. Non seulement les citoyens du monde ont pris conscience d’une menace d’outre-espace, mais depuis des artefacts extraterrestres circulent à droite à gauche, convoités par des types pas toujours fréquentables. Le S.H.I.E.L.D. tâche d’éviter ce commerce de technologies, tout en étouffant les affaires un peu louches, comme celle de Michael Peterson, un père de famille dont les capacités surhumaines n’ont rien de très naturel…

L'agent Maria Hill apparaît plusieurs fois dans le pilote

L’agent Maria Hill apparaît plusieurs fois dans le pilote

Fraîchement revenu d’entre les morts, Coulson réunit autour de lui une petite task force, avec ingénieur, biochimiste, spécialiste du corps à corps, de missions à risque, pour intervenir rapidement sur les incidents les plus critiques. Si tous les membres ont droit à leur scène de caractérisation, difficile de se faire un avis sur le casting, bien que les actrices, à commencer par Chloe Bennet qui campe la hackeuse Skye, crèvent davantage l’écran que leurs collègues masculins un brin falots. D’ailleurs, l’absence de superhéros n’empêche pas la série de jouir de moyens confortables : tournage à Paris, grands décors extérieurs, effets spéciaux sympas, avion-QG dont la déco ferait pleurer Valérie Damidot… la qualité de l’ensemble surclasse une série comparable comme Arrow, consacrée à l’archer vert de DC Comics.

Le QG a vraiment de la gueule

Le QG a de la gueule

Hélas, ce premier épisode d’Agents of S.H.I.E.L.D. manque de relief, de rugosité. Les scènes d’action convaincantes et les dialogues ciselés, souvent pleins d’humour, ne font pas oublier un ensemble trop propret, calibré, avec une scène de dénouement mêlant mélo et ralentis franchement dispensables. Pis, virez le vernis Marvel, les références geek, et vous vous retrouvez avec un script clés en main pour n’importe quelle série policière aux intrigues interchangeables.

Bref, à l’image des figurines Avengers, joliment entreposées dans une vitrine en début d’épisode, le pilote de Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. passe en revue tout son casting de manière convenue, tentant de contenter les fans de l’univers comics à coups de références généreuses, mais aussi les néophytes, en jouant la carte du mélo éculé.

Des effets spéciaux d'excellente facture

Des effets spéciaux globalement chouettes

Décevant, cet épisode pilote est pourtant prometteur, réunissant tous les ingrédients d’une grande série, en évoquant les premières failles de personnages moins lisses qu’il n’y paraît, en multipliant les échos à des films Marvel passés – et, semble-t-il, à venir. De quoi pardonner d’autres bizarreries, comme l’absence des officiers du S.H.I.E.L.D. dans la force de l’âge, aperçus à bord de l’ultrafuturiste héliporteur de Nick Fury, parti voler on ne sait où.

N’oublions pas non plus que la plupart des séries télé amorcées par Joss Whedon, à commencer par Buffy contre les vampires, Firefly ou même Dollhouse ont connu des débuts mous du genou, avant de révéler par petites touches leur ahurissante ambition, pour finalement offrir ce qui s’est sans doute fait de mieux au rayon du feuilleton de genre. Pas de raison qu’Agents of S.H.I.E.L.D. fasse exception. Sans doute une question de temps.

Agents of S.H.I.E.L.D. – Saison 1, Épisode 1, réalisé par Joss Whedon, avec Clark Gregg, Ming-Na Wen, Brett Dalton, Chloe Bennet…
L’épisode pilote est dispo en téléchargement légal sur l’iTunes Store américain et on l’espère bientôt en VOSTFR sur l’iTunes Store français ou autre plateforme légale.

A propos de l'auteur

John Kay

Twitter

Je suis capitaine de Wartmag.com et journaliste au mensuel BD Casemate.

Ajoutez votre grain de sel :