BD – LE SCORPION #8, de Desberg & Marini

Sans révolutionner la BD d’aventure, Le Scorpion fait partie de ces séries au souffle épique incontestable. Avec ce nouveau cycle, les auteurs introduisent l’ex-femme du pilleur de tombes, une intrigante, qui cannibalise presque tout le tome à elle seule. À part cela, peu de mouvements. Trebaldi est toujours pape, certains personnages aperçus dès le premier épisode prennent de l’importance et de l’épaisseur. Bref, comme dans toute série d’aventure à grand spectacle, l’enjeu importe assez peu et on prend toujours autant de plaisir à suivre ce récit de cape et d’épée très hollywoodien.
En deux mots :
Scorpion et mante religieuse
De Desberg & Marini, aux éditions Dargaud – 48 pages – 10,40 €

A propos de l'auteur

La Rédaction

Né en 2005 sous la forme d’un webzine PDF, Wart a évolué en site d’actu sur la BD, le comic et le manga à partir de 2007.

Ajoutez votre grain de sel :