Bioshock Infinite s’offre un bel artbook

bioshock_infinite_artbookEn jeu vidéo, on a souvent tendance à parler technique, nombre de polygones crachés par un moteur, shaders, effets d’ombre et autres détails à la con bien trop souvent privilégiés par rapport au scénario et aux designs. Ça tombe bien, si Bioshock Infinite est techniquement loin d’être un foudre de guerre, sa direction artistique vaut à elle seule le voyage vers Columbia, utopie volante dégénérée – sans trop vous cramer de surprises, disons qu’il n’y fait pas bon vivre pour qui n’est pas bien Blanc –, ambiance début de 20ème siècle.

Concept-arts, recherches de personnages, objets, affiches pubs que l’on peut croiser dans la cité… le beau livre édité par Dark Horse recueille les travaux de l’équipe créative dirigée par Ken Levine, dont les superbes illustrations de décors proposées par le Canadien Ben Lo – dont encore plus de visuels sont dévoilés sur son blog perso. Avec plus de 180 pages, l’éditeur n’y est pas allé à l’économie, gratifiant l’ouvrage d’une couve à l’encre dorée, sous jaquette. Intégralement en anglais, le bouquin est dispo via Amazon.fr pour une trentaine d’euros.

[alert-success]De Rapture à Columbia…
Les amoureux de la cité sous-marine Rapture, comme ceux de la céleste Columbia, pourront aussi se plonger dans Bioshock – De Rapture à Columbia, un ouvrage de 200 pages édité par Pix’n Love, consacré aux productions de Ken Levine.[/alert-success]

 

A propos de l'auteur

John Kay

Twitter

Je suis capitaine de Wartmag.com et journaliste au mensuel BD Casemate.

Ajoutez votre grain de sel :