Décès de Jacques Martin, créateur d’Alix

14

Nous apprenons par le quotidien portugais Público la disparition de Jacques Martin ce 21 janvier à l’âge de 88 ans. Connu pour son personnage d’Alix, imaginé en 1948 pour le journal de Tintin, on doit aussi à cet auteur français les personnages de Lefranc et Jhen. Depuis quelques années, les éditions Casterman publiaient Les Voyages d’Alix, des ouvrages documentaires baignés dans l’univers Martin, comme des séries inédites, à l’image de Napoléon Bonaparte, dont le premier tome scénarisé par Pascal Davoz et dessiné par Jean Torton est attendu début février dans la collection Jacques Martin présente, chez Casterman.

A propos de l'auteur

La Rédaction

Né en 2005 sous la forme d'un webzine PDF, Wart a évolué en site d'actu sur la BD, le comic et le manga à partir de 2007.

14 Responses

  1. Fred Blanchard

    Quand je lis des commentaires aussi minables, ça me fait presque honte d’être « straight ».

    Répondre
  2. wilizecat

    ça veux dire quoi straight?
    en fait j’ai eu l’occasion de manger avec des gens qui ont bossé pour lui et je crois en les ayant bien ecouté que c’est deja bien sympa de parler de lui parce que sur plus d’un point ce monsieur me semble plus que discutable…

    Répondre
  3. zeTROUBADOUR©

    il souffle un bon petit vent HOMOPHOBIE APPROXIMATIVE sur le WART en ce début d’année… Mmm c’est pas bien.

    c’est vrai ça, les homosexuels sont aussi des HOMMES…
    ha… oui dans mon oreillette… on me dit que
    c’est surtout des HOMMES et musclés en plus, ok.

    oui, un auteur nous quitte et c’est triste.
    Bon c’est le PAPA d’ALIX, alors je laisse la douleur aux fans de bédé belge et à ceux qui ont des anecdotes sur le mec qui a touché la main d’HERGÉ.

    Répondre
  4. Max F.

    Je pense que c’est plus le côté JEUNES garçons qui dérange plutôt que garçons. Je crois me souvenir de trucs qui m’avait un peu « choqués » même dans ses bd. Je ne suis pas un grand fan, c’est loin, je me limiterai qu’à la critique de son œuvre personnellement.

    Répondre
  5. wilizecat

    plutot comme max et pis d’autres trucs… apres parler d’homophobie je crois que c’est hors sujet et surtout tu ne t’adresses pas aux bonnes personnes pour ça.

    Répondre
  6. zeTROUBADOUR©

    « le côté JEUNES garçons » yep,
    mais je ne lisais pas JACQUES MARTIN à cause de cela
    c’était surtout parce que c’était incroyablement RINGARD!!!

    et je pigeais pas comment il pouvait faire
    L’ÉCOLE DES FANS et de la BéDé…

    JACQUES MARTIN est un pilier du catalogue CASTERMAN
    parce que c’est le dernier pilier du temple des mecs
    qui se sont fait marché dessus par Hérgé.

    pour certains JACQUES MARTIN est un grand homme qui aime la vigueur de la jeunesse… dans des péplums gentils.
    et pour les autres, c’est une source sans fin de rire.

    il ne laisse pas indifférent, c’est certain.

    comme le mec qui faisait les couvertures des bouquins de scouts « SAFARI SIGNES de PISTES » (http://images.google.fr/images?hl=fr&source=hp&q=SAFARI+SIGNES+de+PISTES&btnG=Recherche+d%27images&gbv=2&aq=f&oq=)

    Répondre
  7. alain bollec

    avec cet affolement de naines, on ne sait toujours pas ce que veut dire « straight » ?
    sinon, l’illustrateur de « Signes de Piste » est Pierre Joubert, amateur lui aussi de jeunes éphèbes et maurassien notoire. Pour les amateurs de « straight », son illustration du « Livre de la jungle » aurait beaucoup plut à Jacques Martin « le fan d’écoles »…;-)

    Répondre
  8. zeTROUBADOUR©

    on avait offert les livres de JOUBERT à ma soeur.

    petit, je les ai jamais lu, j’avais trop peur des couvertures.
    ces petits enfants blonds et bronzés qui faisaient du camping avec des curés…
    brrrrrrr…

    je crois que « STRAIGHT » c’est un MEC qui se fait pas STRAIGHTER de « PD »…

    Répondre
  9. Fred Blanchard

    Bon allez, je vous file la traduction, vous me faites vraiment trop rire…

    straight : hétéro

    Répondre

Ajoutez votre grain de sel :