Palmarès d’Angoulême 2009 : tous les résultats

8

À partir de 16h, ce dimanche, retrouvez les résultats de la cérémonie de remise des prix du 36e festival international de la bande dessinée d’Angoulême, minute par minute.

16h15 : Voilà, voilà, on attend que tout le monde s’installe. C’est qu’il faut le remplir, le théâtre.

16h25 : Ça y est, ça commence. Ah, non, fausse alerte. C’est Brigitte Fontaine qui chante.

16h30 : Les présidents (pour peu de temps encore), Dupuy et Berberian, l’accompagnent aux crayons.

16h35 : La chanson est finie. Gilles Verlant, à qui on doit un livre biographique sur Gotlib, ouvre officiellement la cérémonie.

16h40 : Après un rapide rappel des prix décernés jeudi soir (dont l’Essentiel Jeunesse), Gilles Verlant annonce qu’il jouera dans le film de Joann Sfar sur Serge Gainsbourg. Le prix Goscinny est remis à Groënland Manhattan, de Chloé Cruchaudet, aux éditions Delcourt.


Le Petit Prince, de Joann Sfar, aux éditions Gallimard-Fétiche.

16h45 : On entre dans le vif du sujet avec l’attribution du prix du patrimoine, remis par Hiroshi Hirata en kimono.


Opération mort, de Shigeru Mizuki, aux éditions Cornélius. Shigeru Mizuki avait remporté le prix du meilleur album en 2007 pour NonNonBâ.

16h50 : Les auteurs étrangers sont remerciés de leur présence.

16h56 : Hommage émouvant aux disparus de la BD, et en particulier à Claude Moliterni, un des trois fondateurs du festival.

17h00 : Le prix Révélation est remis par José Muñoz.



Le Goût du chlore, de Bastien Vivès (déjà vainqueur du ballon rouge, à St Malo), aux éditions KSTR.

17h05 : On sent Bastien Vivès très ému. Et il est temps de remettre les Essentiels de l’année.


(oui, bon, y en a 5. Le responsable de l’erreur sera fouetté pour la peine.)

Tamara Drewe, de Posy Simmonds, aux éditions Denoël Graphic.
Le Journal d’un ingénu, d’Émile Bravo, aux éditions Dupuis.
Lulu, femme nue, d’Étienne Davodeau, aux éditions Futuropolis.
Le Petit Christian #2, de Blutch, à L’Association.
Martha Jane Cannary, de Christian Perrissin et Matthieu Blanchin, aux éditions Futuropolis.

17h20 : Petite pause vidéo avec la WebTV du festival.

17h30 : Le prix Essentiel SNCF/FNAC est remis par le président de la FNAC et le directeur général de la SNCF.


Mon gras et moi, de Gally, aux éditions Diantre.


Pinocchio, de Winshluss, aux éditions Requins Marteaux.


• Blutch ! L’auteur réalise un coup double puisqu’il repart aussi avec un fauve pour Le Petit Christian, un des essentiels d’Angoulême 2009.

Les images du fauve sont © Lewis Trondheim.

A propos de l'auteur

La Rédaction

Né en 2005 sous la forme d'un webzine PDF, Wart a évolué en site d'actu sur la BD, le comic et le manga à partir de 2007.

8 Responses

  1. Max F.

    Le prix FNAC= Les livres que l’on achète pas et qu’on lit pendant que maman achète le dernier CD de Patrick Bruel?

    Le prix SNCF= Les livres en cadeaux avec le dernier Closer?

    Répondre
  2. Alain Bollec

    On ne peut pas ignorer que la tendance actuelle des éditeurs en manque d’inspiration est soit de faire des albums d’humour (les blondes, bigard,…), soit d’éditer des blogs bd qui cartonnent. Diantre à la pointe de l’avant garde publie un livre d’humour sur les grosses qui cartonne sur internet. Astucieux. de là à avoir un prix, faut pas charrier non plus.

    Répondre
  3. Elfie

    question> est ce la première fois qu’un blog(euse) reçoit un prix à Angoulême ?

    Non , il y a Trondheim, il a même été grand prix en 2007.

    Répondre

Ajoutez votre grain de sel :