Des lectures en juillet

LE PROCÈS COLONNA

Sans être une bande dessinée à proprement parler, ce bouquin est à cheval entre la chronique de presse dans laquelle excelle Tignous et la chronique judiciaire par les textes du journaliste Dominique Paganelli. À ce titre, la richesse et la clarté du Procès Colonna dépassent sans mal celles du Greffier de Joann Sfar, consacré à l’affaire des caricatures de Mahomet. Anecdotes, extraits de procès-verbaux et de témoignages sont restitués, enrichies par des commentaires écrits du dessinateur. Complet et à mille lieu d’être indigeste, Le Procès Colonna est un véritable document qui donne à ce procès de longue haleine une dimension humaine. Superbe.
En deux mots : Intime conviction.
De Tignous & Paganelli, aux éditions 12bis, X pages – 15 €

LE MONDE DE LUCIE T2

Entamé sous forme de feuilleton dans la collection 32 de Futuropolis, cette histoire au réalisme teinté de paranormal se poursuit dans un copieux album cartonné d’une centaine de pages. Le format feuilletonesque est conservé avec 3 chapitres distincts pour le plus grand plaisir des lecteurs de la première heure. Au lot de réponses sur l’origine de Lucie, sur les expériences top secrètes ou sur le passé douloureux de la jeune Soledad s’ajoutent de nouvelles questions auxquelles se greffent de nouveaux enjeux. Haletant.
En deux mots : Aventure télépathe.
De Kris & Martinez, aux éditions Futuropolis, 104 pages – 18 €

CHRONIQUES DE PÉKIN

Réalisées par des auteurs chinois, au plus près des événements, ces chroniques montrent les mutations de Pékin, les enjeux et le sentiment des habitants au moment de préparer les jeux Olympiques. Balayage des traditions au profit du culte de la modernité, vocations naissantes, fiertés et patriotisme sont mis en avant à travers une dizaine de récits singuliers, très variés graphiquement. Évidemment, comme pour tout collectif, les courts récits sont inégaux, certains passionnant – mention spéciale à Lu Ming pour son histoire en noir & blanc visuellement assommante –, d’autres sans trop d’intérêt.
En deux mots : Les mystères de Pékin.
Collectif, aux éditions Xiao Pan, 190 pages – 18 €

HANA ATTORI T1

La fantasy peut-elle encore surprendre ? Oui, et pas qu’un peu. Tony Valente après avoir réalisé la quadralogie des 4 Princes de Ganahan revient seul avec Hana Attori, une saga de fantasy matinée d’influences asiatiques. Rien à voir avec un manga à la française. Ici, le graphisme, autant que le scénario, est métissé, offrant des références aussi bien à Astérix qu’aux ninjas de Naruto. Un chouette premier tome, drôle, beau et bien mené.
En deux mots : Le clan des Attori.
De Tony Valente, aux éditions Soleil – 48 pages – 12,90 €

GENETIKS T2

À mesure que l’intrigue de ce thriller d’anticipation s’étoffe, le scénario se complexifie et devient de plus en plus dur à décrypter. Forcément, quand immortalité, génétique, clonage et régénérations sont évoqués, des personnages présumés morts finissent par réapparaître, amnésiques, rendant complètement dingue et confus notre héros ! La faute à Genetiks, ce trust qui entend bien changer l’ordre du monde avec ses découvertes révolutionnaires sur le génome humain. Et quand son P.D.G. se prend pour Dieu… complots et manipulations ne sont pas loin.
En deux mots : Clone wars.
De Marazano & Ponzio, aux éditions Futuropolis, 104 pages – 18 €

LES TRIBULATIONS DU CHOUCAS T2

Une plongée dans la France aux violences policières en hausse et aux délits de faciès de plus en plus courants : la France de Sarkotruc lorsqu’il était à l’Intérieur. Un jeune noir se fait agresser injustement par la Police, suite à cela, il décide de repartir dans son pays d’origine, le Mali, pour tenter de convaincre la population que la vie en France n’est pas désirable… Un assez bon épisode du Choucas, quelques longueurs, mais toujours quelques remarques sarcastiques bien placées.
En deux mots : Le bon mot.
De Lax, aux éditions Dupuis – 48 pages – 13 €

DMZ T3

Après un deuxième tome un poil en deçà du premier – magistral –, le volume 3 suit hélas les pas de son prédécesseur. À savoir aventure spectaculaire, idées noires et ultra pessimismes, enrichis de quelques éléments moins crédibles comme une romance bizarre entre le héros reporter et une fanatique kamikaze. C’est peut-être une impression, mais la parfaite subtilité du premier recueil semble faire défaut aux nouvelles aventures. Attendons de voir le prochain tome, aux mains d’un nouveau dessinateur prodige.
En deux mots : Business terroriste.
De Wood & Burchielli, aux éditions Panini – 111 pages – 13 €

AMERICAN VIRGIN T1

Adam Chamberlain, tantôt look destroy, tantôt allure de gentil garçon, est vierge et le revendique. Il anime un show religieux à succès pour la télé américaine. Une vie pleine de bonnes intentions qui vole en éclat lorsque sa fiancée, en mission humanitaire en Afrique est décapitée par des extrémistes… S’en suit une expédition sur place pour retrouver les bourreaux de la belle. Les dessins sont fantastiques, mais le scénario est bien moins haletant qu’espéré. Décevant.
En deux mots : Putain de puritain.
De Seagle & Cloonan, aux éditions Panini – 96 pages – 11 €

Précédents albums.

A propos de l'auteur

La Rédaction

Né en 2005 sous la forme d'un webzine PDF, Wart a évolué en site d'actu sur la BD, le comic et le manga à partir de 2007.

Ajoutez votre grain de sel :