Deux ouvrages sur les femmes pour Etienne Davodeau

Depuis le succès commercial (et non, ce n’est pas sale) rencontré par Rural !, chaque nouvel ouvrage d’Étienne Davodeau est un événement. Et on peut dire qu’il répond bien à l’attente qui se développe auprès de ses lecteurs, à chaque nouveau bouquin. Lulu, femme nue, son dernier opus qui vient de paraître aux éditions Futuropolis, ne déroge pas à la règle.

Lulu est le stéréotype de la ménagère. Femme au foyer de 40 ans, épouse effacée, maman de 3 enfants, Lulu n’aime pas sa vie. Mais comme la plupart des gens, elle fait avec. Et puis un jour, elle saisit une opportunité, presque par hasard. On lui offre, au détour d’un arrêt non prévu dans son existence bien rangée, une occasion. Et elle la saisit. Elle se prend une vacance. De tout. De la maison, de la famille, de la routine. Elle se fait une aventure improvisée, que ses amis essayent de reconstituer autour d’une mystérieuse veillée funèbre.

En plus de cette sortie, l’actualité de Davodeau est enrichie avec la sortie de Jeanne de la zone aux éditions Atelier. Écrit par Frédérique Jacquet, ce livre, sur la vie d’une fille sans le sou au début du siècle, est illustré par les beaux dessins noir et blanc de Davodeau. Comme quoi, la rentrée de l’auteur est diablement marquée par des destins de femmes.


Lulu, femme nue © Futuropolis, Davodeau.

A propos de l'auteur

Cubik

Twitter

On le lit depuis qu'Internet existe. Parce qu'il est très vieux et qu'il travaille pour l'Union Européenne, en Belgique, tout le monde prend son avis très au sérieux. Même quand il parle de frites et de fromages.

Ajoutez votre grain de sel :