Photo © Dargaud, Cécile Gabriel

Photo © Dargaud, Cécile Gabriel

En dessinant le chauffeur de Christian Dior dans le lit du grand couturier, Annie Goetzinger ne s’attendait sans doute pas à faire tousser la prestigieuse maison, qui a vu d’un mauvais œil cette allusion à l’homosexualité de son fondateur. Pourtant subtile, à l’image de l’intégralité de Jeune Fille en Dior, une biographie dessinée et romancée à paraître le 31 octobre chez Dargaud, la case a dû être expurgée de la fâcheuse silhouette pour la sortie en librairie, à la demande de Dior.

« Il me semblait normal d’évoquer l’homosexualité de Christian Dior, explique l’auteure dans Casemate 63. On m’a dit qu’on pourrait penser qu’il profitait du personnel, ça m’a fait beaucoup rire. Je me suis insurgée, avant de m’amuser de la chose. Plutôt paradoxal, au moment où la loi sur le mariage pour tous vient de passer… J’ai gardé l’original non retouché, ce sera marrant d’exposer cette planche-là le moment venu. »

dior3
Montage paru dans Casemate.

A propos de l'auteur

John Kay

Twitter

Je suis capitaine de Wartmag.com et journaliste au mensuel BD Casemate.

Ajoutez votre grain de sel :