Tintin au pays des bisbilles – La Liberté 24 aoutDepuis la sortie en salle du Tintin de Spielberg et Jackson, Moulinsart SA, société chargée de l’exploitation commerciale de l’œuvre d’Hergé, semble avoir mis de l’eau dans son vin, ne réagissant pas à la publication de Georges et Tchang, livre sur l’amour entre l’auteur de Tintin et son ami chinois, ou ne publiant finalement pas le livre que Nick Rodwell, administrateur délégué de la société, promettait à ses détracteurs.

Pourtant, le château reste très actif, comme l’a constaté un blogueur qui redessinait de tête L’Étoile mystérieuse, et comme en fait les frais l’exposition suisse Tintin à Fribourg – Dits et interdits, présentée du 7 juin au 26 octobre, contrainte de pilonner les 2 000 exemplaires du catalogue de l’expo.

Dans le journal La Liberté du 24 août, l’historien et commissaire d’exposition Alain-Jacques Tornare se défend en précisant le caractère parodique de son catalogue, même s’il paraît un peu fou que l’organisation n’ait demandé aucune autorisation en amont. De son côté, Moulinsart n’a mis cause qu’une liste précise d’illustrations litigieuses, sans jamais « formuler d’exigences financières ». Mieux, la société a participé à la confection du nouveau catalogue attendu le 20 septembre en fournissant gratuitement du matériel iconographique !

Vu sur le Facebook de BDetente.

A propos de l'auteur

John Kay

Twitter

Je suis capitaine de Wartmag.com et journaliste au mensuel BD Casemate.

Ajoutez votre grain de sel :