Jack Avarice, un comic à financer via Ulule

3

jack01_jpg_640x860_q85On peut être éditeur chez Glénat Comics et se faire refuser quelques propositions. C’est le cas de Thomas Rivière, par ailleurs animateur du blog Comics Place, qui, convaincu par le potentiel du Jack Avarice de Chris Madden, lance un appel à financement auprès des fans français, pour faire paraître l’album au sein de Merluche, sa structure personnelle.

Via Ulule, l’éditeur espère réunir 10 000 euros pour offrir un album format cartonné, imprimé en Italie. Comme souvent sur ce genre de sites proches d’un appel à souscription, de nombreuses contreparties sont versées en fonction de l’investissement fourni, mais nulle question d’une participation aux résultats, contrairement à une usine à gaz comme My Major Company.

A propos de l'auteur

John Kay

Twitter

Je suis capitaine de Wartmag.com et journaliste au mensuel BD Casemate.

3 Responses

  1. Max

    Je trouve assez surprenant ce principe… on finance un projet et en cas de succès c’est Merluche qui empoche les bénéfices !!! c’est plutôt original comme idée..

    Autant je peux comprendre l’idée pour un projet caritatif autant je trouve que c’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles dans le cas présent… Monsieur Rivière est éditeur chez Glénat… le fait qu’ils refusent d’éditer le truc montre les limites de ce projet.

    Bref on atteint le summun de la non-prise de risque des sociétés…
    Le comic en question est dispo en anglais… je ne vois pas l’intérêt de le faire en francais… on ne parle MEME PAS d’une création mais simplement d’une traduction…

    non décidément c’est plutôt bizarre ce truc…

    Répondre
  2. nono

    j’arrete pas de voir cette news sur plein de sites. La question que je me pose avant de mettre un billet pour ce bouquin, c’est sur le contenu. C’est bien ou pas ami lecteur VO? Parce que la seule chose que je sais, c’est que c’est encore plus mal dessiné que Danger Girl Revolver. C’est rare de publié directement un story board.
    Autant on me propose Punk rock jesus, ou saga ou encore la suite de savage dragon qui n’a malheureusement pas trouver son public, je signe mais là non.
    Et puis je prefere quand ca va directement dans la poche de l’auteur comme c’est le cas pour Brigada d’Enrique Fernandez pour lequel j’ai participé.

    Répondre

Ajoutez votre grain de sel :