La Vie d’Adèle, Palme d’or 2013 : un tournage difficile [MAJ]

0001

Mise à jour le 28 mai : Julie Maroh, auteure de l’œuvre d’origine, a réagi à l’attribution de la Palme d’or au film, sur son blog.

En lui décernant la Palme d’or, le jury de la 66e édition du Festival de Cannes, présidé par Steven Spielberg, ne s’est pas montré chiche avec La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche, librement adaptée du Bleu est une couleur chaude, BD de Julie Maroh, publiée chez Glénat. Une consécration pour un film mettant en scène l’amour de deux jeunes femmes, alors que manifestaient à Paris entre 150 000 (selon la préfecture) et 1 000 000 (les organisateurs) de personnes contre le mariage homosexuel.

Si les qualités artistiques du film ne font plus de doute, des techniciens – anonymes – ayant participé à la production se sont élevés en plein festival pour dénoncer les conditions éprouvantes de tournage, du harcèlement moral, au manque de respect en passant par une atmosphère inhumaine. Ambiance.

A propos de l'auteur

John Kay

Twitter

Je suis capitaine de Wartmag.com et journaliste au mensuel BD Casemate.

Ajoutez votre grain de sel :