2.0

Cool

  • Papier de qualité
  • Mise en couleurs sympa…

Pas cool

  • … comme l'était la précédente
  • Changement de format sans intérêt
Par John Kay
Vous l’avez peut-être aperçu en librairie, Largo Winch vient de faire peau neuve. Nouveau logo, nouveau format, nouvelle mise en couleurs pour le premier diptyque, mais aussi nouveau prix, puisqu’il faut désormais débourser 13,95 euros pour chaque album, contre 12 auparavant*. Est-ce que ces changements sur la forme valent 1,95 euro supplémentaire ?
(L’appréciation ne vaut que pour la forme et ne concerne pas le travail de Van Hamme et Francq.)
Le premier diptyque a été remis en couleurs.

Le premier diptyque a été remis en couleurs.

On ne va pas se mentir, contrairement à beaucoup de séries nées au début des années 90, la mise en couleurs des premiers Largo Winch, signée Marie-Paule Alluard, n’a pas subi les outrages du temps. C’est sans doute pour cela que la nouvelle colorisation proposée par Stéphane Donnet et Philippe Francq sur le premier volume est quasi conforme à l’originale, se limitant à des ajustements de saturation, de lumière et à un rafraîchissement général. Sur certaines planches, les nuances sont quasi imperceptibles et restent anecdotiques même lorsqu’elles sont plus franches, comme sur la scène de l’aérodrome (voir photo). Pareil sur le deuxième tome, dont les nouvelles couleurs assurées par le dessinateur en collaboration avec Bertrand Denoulet ne bouleversent pas la proposition d’origine, sauf pour la case de l’avion en vol (voir photo). Pas de quoi ringardiser les anciennes éditions.

Que les amateurs de dessin se rassurent, le passage en grand format n’a pas de quoi les faire craquer, puisque les planches sont de la même taille sur la plupart des pages du premier tome, et gagnent au mieux un petit centimètre lorsqu’elles sont agrandies. Le reste des ajustements est cosmétique, avec un logo plus moderne et assagi que l’ancien, à l’image de ce qui se fait pour les grandes compagnies d’aujourd’hui, quitte à tendre vers des typos tristounettes, comme le fait remarquer le site Grapheine.com, lors d’une analyse passionnante du nouveau logo Yahoo !. La double page du Winch Group a également été redessinée, avec des portraits plus grands pour chaque dirigeant, ce qui était déjà le cas sur les dernières éditions de la série. Pas de quoi rendre fous les collectionneurs. Ah si, tout compte fait, puisque les modifications typographiques se retrouvent sur le dos du bouquin, ce qui ne manquera pas de faire rager les plus accros à l’uniformité de leur collection, lors de la parution des prochains tomes.

Bref, en dépoussiérant à peine les anciennes couleurs, en agrandissant le format des albums sans en faire profiter les dessins, difficile de justifier les presque deux euros supplémentaires demandés pour chaque livre, malgré un papier de meilleure qualité. Si vous n’avez pas encore craqué pour cette série entre aventure et finance, qui reste ce qui se fait de mieux dans le genre, n’hésitez pas à débusquer les anciens formats avant qu’ils ne tirent définitivement leur révérence. Et si l’ensemble des volumes bénéficie d’ores et déjà de la nouvelle maquette, seuls les deux premiers sont remis en couleur cette année. Il faudra attendre 2014 pour les tomes 2 et 3, 2015 pour les tomes 4 et 5 et ainsi de suite sauf pour les diptyques plus récents qui ne devraient pas être concernés par la remise en couleurs.

* Sauf pour le tome 18, proposé bizarrement 12,95 euros !

Largo Winch #1 et #2, Philippe Francq, Jean Van Hamme, Dupuis, 13,95 € par tome – existe en pack découverte, 19 € le premier diptyque.

A propos de l'auteur

John Kay

Twitter

Je suis capitaine de Wartmag.com et journaliste au mensuel BD Casemate.

2 Responses

Ajoutez votre grain de sel :