L’histoire de Wart


Ci-dessus, les diverses évolutions de la page d’accueil de Wart, entre 2006 et 2013.

• Février 2004 • Cofondé par Anthony Roux (Artikka) et Paul Giner (BD Zone), le premier numéro d’Artikzone, webzine au format PDF, est lancé sur www.artikzone.fr.st. Le magazine comptera 15 numéros. Les numéros sont disponibles sur wartmag.com.
• Mars 2005 • Sur le départ, Paul Giner laisse les clés d’Artikzone à François Hercouët (Mezkale.com, aujourd’hui directeur éditorial d’Urban Comics) qui dirigera le 15e et dernier numéro.
• Juin 2005 • Conduite par Anthony Roux, une partie de la rédaction crée le magazine PDF Bulle d’Encre qui comptera 17 numéros. Constituée en association, Bulle d’Encre poursuit aujourd’hui ses activités sur www.bdencre.com. Les numéros PDF ne semblent pour l’heure plus disponibles.
• Septembre 2005 • Conduite par Paul Giner, l’autre partie de la rédaction crée le magazine PDF W’Art. Le magazine comptera 12 numéros, plus un hors-série consacré à Angoulême 2006. Dès son numéro 10, W’Art abandonne son apostrophe et devient Wart. Les numéros sont disponibles sur wartmag.com.
• Janvier 2007 • Après la sortie de son 12e et dernier numéro, Wart se transforme en site web d’actualité sur la bande dessinée.

C’est quoi ces noms à coucher dehors ? 

• Artikzone • est la contraction d’Artikka, site web d’Anthony Roux, et BD Zone, fanzine limité à un exemplaire (c’est dire sa rareté), de Paul Giner.
• Wart • En anglais, Wart signifie « verrue ». Le mot comprend également « Art » et « War ». Une trinité qui représente à merveille l’esprit Wart !