maoriPour qui l’ignore, le romancier français Caryl Férey s’est distingué avec la parution de Haka et Utu, deux polars noirs baignant dans la culture maorie néo-zélandaise, publiés en France chez Gallimard. Le 10 octobre, les éditions Ankama sortent Maori #1, premier tome d’un diptyque dessiné par Giuseppe Camuncoli et première bande dessinée de l’écrivain.

On y suivra Jack Kenu, officier de police d’origine maori, enquêtant sur le meurtre de la fille d’un député dont la vision politique est loin de plaire à tout le monde. « Pour Witkaire, je me suis inspiré d’un chef maori rencontré au début des années 2000, explique Caryl Férey. Les Pakehas [les non-Maoris] le décrivaient à l’époque comme un activiste dangereux : il est aujourd’hui député. Les choses avancent en Nouvelle-Zélande, même si beaucoup de jeunes Maoris sont désœuvrés, alcooliques et paumés. La misère est toujours vecteur des mêmes dérives. »

L’automne sera définitivement riche pour Caryl Férey, puisque sortira au cinéma, le 6 novembre, l’adaptation de son roman Zulu, réalisée par Jérôme Salle, avec Orlando Bloom et Forest Whitaker !

Maori1
Maori2
Maori3

Illustrations © Ankama, Férey, Camuncoli.

A propos de l'auteur

John Kay

Twitter

Je suis capitaine de Wartmag.com et journaliste au mensuel BD Casemate.

Ajoutez votre grain de sel :