T FOR TROUBADOUR 15 – SCALPED, d’Aaron et Guéra

22

Le jour béni entre tous les jours bénis est enfin venu. IL est là.
Non, ce n’est pas la venue de DIEU sur TERRE, ça c’est dans PREACHER, non. SCALPED est ENFIN disponible à tous ceux qui malheureusement ont pris ALLEMAND première langue. Ce qui est arrivé de mieux aux comics depuis la fin de 100 BULLETS chez DC/VERTIGO. SCALPED est à lui seul, la raison principale de lever mon cul pour aller acheter des COMICS le mardi. Parce qu’en ces temps de MEGA CROSS-OVER imbitables, si tu n’achètes pas les 15 séries en même temps non seulement, tu ne piges rien, et en plus on se croirait revenu en 1995 ! Du coup, ça fait du bien de lire un BON POLAR NOIR RÉALISTE.

« AZZARISSO » fut l’entité artistique qui nous a donné 100 BASTOS d’une noirceur absolue. Inséparable, mais jamais aussi bon chacun dans leur coin que quand ils sont ensemble. « AARONGUERA » est notre nouvelle entité artistique addictive. Si 100 BULLETS (alors lecteur, si tu connais pas cette série, tu sors, je ne veux plus de toi, ici… nan je rigole pas, tu vas lire tes XIIIR$ et tu caltes)… donc SI 100 BULLETS puisait sa substantifique moelle dans les MYTHES FONDATEURS du POLAR NOIR, SCALPED va plus loin, enfonçant ses doigts dans la poussière des réserves indiennes où l’on consomme des millions de canettes de bière à l’année et où tout le monde paye sa bouffe avec les bons des allocs de l’État.

On est en plein NATIONAL GEOGRAPHIC, si le documentaire était diffusé sur HBO entre les SOPRANOS et THE WIRE. Alors de quoi ça parle ta pépite, mon gars ? J’y viens. J’y viens.
Lire la suite !

L’histoire se passe de nos jours dans la réserve fictive de Prairie Rose (DAKOTA DU SUD).
Dashiell BAD HORSE revient dans la réserve de son enfance, sa mère est une activiste et un ami de la famille, RED CROW, est devenu le CHEF TRIBAL, le CHEF de la POLICE et le BOSS du nouveau CASINO qui va prochainement ouvrir. Bref, c’est la terreur du coin. Y a pas une dose de METH ou un nichon qui se fait serrer sans qu’il touche sa part. Après une méchante baston de bar (à base de NUNCHAKUS dans la GUEULE)  avec les hommes de main de RED CROW, BAD HORSE se voit offrir un poste de policier dans la réserve. Il est payé pour virer les labos clandestins qui fabriquent de la drogue. Drogue vendue aussi par RED CROW, on peut dire qu’il élimine la concurrence.

Mais on apprend vite que BAD HORSE est un agent du FBI UNDERCOVER dont la mission consiste à FAIRE PLONGER RED CROW ( BY ANY MEAN NECESSARY !!!) pour le meurtre de 2 agent du FBI, 20 ans plus tôt. Un meurtre auquel sa mère a assisté… Inutile de vous dire que le boss de BAD HORSE, l’agent spécial NITZ est une ordure. Le fait qu’il ait les traits de WARREN OATES (APPORTEZ-MOI LA TÊTE D’ALFREDO GARCIA) n’est pas innocent. ET PERSONNE n’est INNOCENT, ici, ni le petit balayeur qui vend de la drogue pour le  compte de flics, ni la fille de RED CROW qui est une junkie et va vite faire ressembler les couilles de BAD HORSE à des sachets de thé… PERSONNE !

La galerie de seconds rôles est impressionnante, mais pas autant que la maîtrise du récit et le sens de la narration innée de JASON AARON. Notez bien ce nom, les amis, dans moins de 3 ou 4 ans, il sera aussi célèbre que ENNISELLIS ou MILLAR. Ses histoires sont d’une noirceur implacable, mais elles ont aussi du coeur, les personnages ne sont pas juste là pour faire avancer le récit, ils les aiment et nous concoctent (dés que GUERA a besoin de temps pour finir ces pages) des épisodes sur ses personnages secondaires. ET ce sont de petits bijoux.

JASON AARON aime dire à tout le monde que son cousin est GUSTAV HASFORD, l’écrivain, auteur de THE SHORT-TIMERS qui est devenu au cinéma FULL METAL JACKET. Comme il n’a pas peur de la comparaison, son premier projet chez VERTIGO sera THE OTHER SIDE (PANINI, tu me sors ça immédiatement merci, mon NINI !!), la Guerre du VIETNAM vue des deux côtés par un jeune Ricain et un jeune viet. Ensuite AARON dont le premier comics était un WOLVERINE (un concours gagné, il y a 10 ans), est retourné voir JOE QUESADA et nous a pondu de plutôt sympathiques histoires de WOLVERINE et GHOST RIDER. Il s’est même payé le luxe de reprendre la série immortalisée par ENNIS, PUNISHER MAX, et il a tout pété.

Au niveau du dessin, c’est R. M. GUERA (Rajko milosevic GERA) qui se la donne. Et quand je dis qu’il se la donne, je veux dire qu’il nous en met plein les yeux. Je ne sais pas ce qu’ils leur donnent en SERBIE, mais après IGOR KORDEY et GORAN PARLOV, R. M. GUERA nous pique les yeux sévèrement.

Notre GUERA a eu comme EDUARDO RISSO, le plaisir d’être d’abord IGNORÉ en France avant de devenir une brute chez VERTIGO (France, si tu savais comme je te hais parfois…). GUERA est l’auteur de HOWARD BLAKE un album de 2004 chez Glénat. Quand on mate vite fait les planches sur son site, on ne pige pas trop pourquoi GUERA n’a pas enchaîné DIRECT les albums chez nous (je veux dire, à part les goûts de chiotte des gens, en fait). GUERA aime PRATT, MOEBIUS, FRANQUIN et MANARA, mais n’ouvre jamais de BD quand il bosse, ce qu’il fait beaucoup.
22 PAGES en 1 mois et demi. Cela peut coincer un peu pour un mensuel, mais JASON nous fabrique sur mesure de superbes one shot sur ses persos préféres. Son souci du détail est incroyable, et à ce jour, je ne sais SI il a une documentation KILLER ou s’il a réellement été dans une réserve, tant les images vous coupent le souffle.

Je souhaite juste que cette série puisse durer 1000 épisodes, même si je sais que les séries font généralement 60 numéros chez VERTIGO. Sur son forum, JASON AARON nous dit que si vous aimez pas le premier volume de SCALPED, il vous rembourse… et pour l’instant, il claque pas trop de thune. 😉
Moi, je vous rembourserai pas si vous n’aimez pas, je ne vous parlerai plus jamais, c’est tout.

Ah oui, c’est JOCK, le dessinateur de THE LOSERS qui nous troue le cul mensuellement avec ses COUVERTURES, et THE LOSERS, c’est pour la semaine prochaine… hé hé hé ELLIS attendra un peu.

R. M.GUERA site.
Le forum de JASON AARON, qui est aussi le forum de tous les auteurs VERTIGO.
JASON AARON blog, des infos sur ses projets MARVEL et SCALPED.

• En attendant la prochaine tribune avec impatience, filez sur le TROUBA BLOG.

• Accédez ici aux anciennes tribunes de Troubadour.

Les images sont © DC Comics.

A propos de l'auteur

Trouba

Twitter Site web

Apparu un beau jour dans les commentaires de Wartmag.com, a vite pris possession des lieux et y règne désormais en maître. Très méchant, mais toujours très pertinent, expert en bande dessinée et expert en expertise.

22 Responses

  1. gunt

    Ça a pas l’air mal… Faut que j’aille feuilleter ça à l’occase…
    Hâte de lire ce que tu vas nous dire sur The Losers, j’ai vu le bouquin en librairie, ça semblait bien sympa… Mais je vais attendre de te lire avant de me l’acheter… 🙂

    Répondre
  2. zeTROUBADOUR©

    THE LOSERS, c’est de la balle. fonce GUNT, FONCE !!!
    c’est un pur plaisir de lecteur… en plus les frencies ont de la chance.
    le tome 1 & le tome 2 dans le même livre, rhooooo…

    Répondre
  3. Jean

    Oui, je viens de lire ça et c’est vrai que c’est une vraie tuerie. On est pas prêt de voir un truc comme ça par des français. D’ailleur y’a eu quoi depuis Les Berceuses Assassines ?

    Répondre
  4. zeTROUBADOUR©

    >jean> je te rejoins sur SCALPED,
    j’étais même loin devant puisque je fais une tribune dessus… 😉
    hier j’ai lu le SCLAPED n° 35. un oneshot sur un couple de vieux indien.
    pas de gun, pas de drogues. juste une vraie histoire avec des persos réalistes. j’en avais les yeux humides de joie.

    par contre, je ne te rejoins pas sur « Les Berceuses Assassines ».
    pour moi, y a trop de clichés dans cette série pour être un exemple valable.
    peut-être plutôt LE ROI DES MOUCHES (PIRUS & MEZZO)

    le problème n’est pas qui est CAPABLE de faire ça.
    le problème est QUI VA ÉDITÉ « ça » ?

    et j’ai pas la réponse. et j’y pense beaucoup en ce moment…

    Répondre
  5. monsieurtotoro

    Effectivement, un putain de comics, tendu comme un string!
    J’y ai ressenti le même plaisir qu’avec un bon Brubaker, « Criminal » staïle.
    c’est vrai, et là je te rejoins tout à fait Troubadour, qu’en France, sorti de Mezzo et Pirus, c’est un peu la lose pour des récits fun(s) et intelligents à la fois. Néanmoins, concernant Mezzo/Pirus et Scalped, je pense plus à « Deux tueurs » qu’à l’excellentissime « Roi des mouches ». Sinon, je pense quand même à deux bons polars made in pays des fromages qui puent, il y a le très bon « Le tueur » de Jacamon et Matz, ainsi que « Du plomb dans la tête », tarantinesque mais très bien foutu, toujours scénarisé par le bon Matz!
    Tout n’est pas perdu!
    Toujours plaisant de te lire, à plus!

    Répondre
  6. Jean

    En effet, Mezzo et Pirus, sont excellent (Drugstore édite une intégrale des Désarmés en mai)mais je citais les berceuses assassines pour citer une série qui ressemble à du franco-belge dans un ton qui se rapproche de la BD « noire » US. Ce que font Mezzo et Pirus ressemble plus à de la BD US, dans le ton, le style, ce n’est franco-belge que par les origines et c’est tout. D’ailleurs, le roi des mouches s’est fait une place chez Fantagraphics. Dans le même genre, je citerais E dans l’eau de Ozanam et Rica, aussi chez Drugstore (peut-être faut-il creuser de ce côté), franco-belge d’origine, mais plus US dans le traitement.

    Répondre
  7. monsieurtotoro

    Effectivement E dans l’eau est pas mal, mais sous grosse perfusion Mezzo/Pirus!
    Excellente nouvelle que la réédition des « désarmés ».
    Concernant les collections qui pourraient se risquer à de la bd d' »exploitation »,effectivement drugstore est pas mal, KSTR, pourquoi pas?

    Répondre
  8. zeTROUBADOUR©

    techniquement en « NOIR », le format est ULTRA IMPORTANT.
    plus tu as de pages pour t’exprimer, plus grand sera le plaisir.
    ce putain de format 44 pages est une plaie.
    OUI, il faudra creuser à l’avenir dans toutes les boites qui offrent des formats longs. des ONESHOT. DRUGSTORE, KSTS, etc…

    « E dans l’eau » est un très bon polar NOIR. le dessin de RICA est SUBLIME.
    j’ai plus de problème avec la mise en couleur… mais je vais automatiquement m’abonner à TOUTES ses prochaines BD. allez sur son BLOG, il se la donne grave le gars.

    JEAN> « une série qui ressemble à du franco-belge dans un ton qui se rapproche de la BD “noire” US ». mouais… mais NAN en fait, c’est un OXYMORE
    je comprend que tu veuilles FAIRE AVANCER la discussion mais j’aime mes Mc BACON sans CAMEMBERT dedans. une BD BELGE aura du mal à être « NOIRE ».
    le style FRANCO-BELGE (essentiellement LIGNE CLAIRE) offre très rarement de contraste ou d’utilisation des ombres dans le dessin.
    TOUS les polars modernes en BD franco-belge sont moches (IRS, LARGO…). Semi-réalisme bidon, aucune ombre et on dirait qu’ils sont tous « éclairés » à l’allogène comme un épisode d’HÈLENE & LES GARçONS !!!! aucune ambiance.

    souvenez-vous des chef-d’oeuvres du POLAR au ciné. « LA SOIF DU MAL » de WELLES. le noir et blanc y est SUBLIME. plus rien de tout cela n’existe maintenant dans ces BD-CLONES de largo winch…

    je suis navré mais je n’ai QUASIMENT pas d’exemple de BON POLAR NOIR français. oui, TARDI, oui, DEUX TUEURS…
    NON pas LE TUEUR, non. ça partait bien mais j’ai dormi après le TOME 2.
    par contre MISS de THIERAULT, RIOU & VIGOUIROUX, ça, ça tue.
    REPLAY de ZETNER est pas mal. y en a mais faut se gratter la tête bien fort.

    le POLAR et LE JAZZ sont deux authentiques créations américaines, les gars.
    faut pas chercher, on peut pas rivaliser. le RAP aussi…

    regarder la différence entre les séries TV US et FR et vous verrez pourquoi, je ne lis pas de POLAR made in chez moi… et cela me navre.

    Répondre
  9. Olivier Ferra

    J’avais repéré Scalped sur Comicspace, et je n’osais espérer le voir débarquer en France. C’est chose faite…et putain que c’est bon ! En feuilletant rapidement c’est pas forcément séduisant mais en lisant, ça prend au tripes ! histoire très documentée en effet (voir le docu Incidents at Oglala et le film Coeur de Tonnerre de Michaël Apted) et dessin hyper efficace, viscéral ! Petit bof pour certaines couv…

    Répondre
  10. zeTROUBADOUR©

    ferra> les couvertures du JOCK, tu t’y feras, FERRA. tu verras 😉

    alors oui quand on ouvre un SCALPED pour la première fois, on est un peu désorienté, les couleurs sont un peu plus sombres que d’habitude.

    mais le GUERA est un superbe artiste. et pas dans le sens BILAL » ouh ouh quel superbe artiste, cette tache est magnifique, on sent toute la détresse du bloc de l’est, dans cette planche vide ».

    je veux dire artiste comme GIRAUD !!!!!!
    et le scénar, ACH si je commence à vous en parler j’en ai pour des heures !!!
    ça va du polar noir à la tragédie, la chronique sociale, l’histoire des réserves indiens et de l’humour noir. y a même un braquage de casino !!!

    mais les moments les plus poignants sont ceux qui fouillent dans la psychologie des personnages principaux mais aussi secondaires.

    lisez ça, c’est tout. vous pourrez toujours vous plaindre après ici…
    ou me remercier à jamais, comme j’ai remercié le pote qui m’avait filé mon premier PREACHER… thanx dude forever.

    Répondre
  11. marcel vincent

    Non non je peux vous dire que l’auteur RM Guéra n’est pas ignoré en France…

    Répondre
  12. zeTROUBADOUR©

    par qui marcel ?
    tu vois des BD de GUERA en france, toi ?
    et je vais te dire, je m’en fous, je préfère qu’il fasse du COMICS avec JASON AARON pendant encore 100 numéros.
    oui, AARON qui avait vendu sa série pour 34 numéros à VERTIGO vient d’annoncer qu’il ne comptait pas s’arrêter là. et surtout qu’il ne ferait pas la même ERREUR que AZZARELLO qui avait annoncé un peu pour déconner que 100 BULLETS ferait 100 numéros et c’est retrouver avec encore des histoires sur les bras.
    il aurait bien fait 125 BULLETS. alors RISSO et lui ont un projet en commum.

    Répondre
  13. zeTROUBADOUR©

    … à la LIGUE COMMUNISTE FRANçAISE 2010 ?

    bin à part toi, MARCEL, les gens en ont rien à foutre de GUERA et je ne peux pas dire ce que je pense d’eux, y a des enfants qui viennent sur le site pour mettre des commentaires avec encore plus de fautes d’orthographe que MOI…

    et t’es qui, MARCEL, le fils de DAVID ?
    et vous serez où avec GUERA ?
    va-s-y fait ta pub, mec. t’en as trop dit ou pas assez… 😉

    Répondre
  14. gunt

    Ben ouais, heureusement que j’ai pas attendu ta chronique pour le lire… héhé…
    J’ai même eu le temps de lire Scalped en VO…
    Et ben c’est vraiment mortel, le dessin est superbe (quelques scènes difficiles à lire, je trouve, mais c’est ultra bien dessiné) et l’histoire… punaise, l’histoire, c’est vraiment génial… Je vais d’ailleurs de ce pas aller m’acheter la suite !!! 😉

    Répondre
  15. zeTROUBADOUR©

    > GUNT… yep THE LOSERS est bien cool. et comme SCALPED, la suite est ENCORE plus énorme…

    alors hier j’ai lu le numéro 36 de SCALPED et je suis resté sans voix…
    sur le lit… je regardais ma femme qui lisait le numéro « spécial BD » de BOOKS… commme un supporter qui avait passer la soirée à crier :
    « OM ENCULÉ, OH HE OH HE ENCCCCCCCCCCCCUUUUUUUUUUL … oh merde un but.  »
    dans les tribunes du stade de france. plus aucun son ne sortait de ma bouche.

    AARON avait réussi à me surprendre comme cela n’était presque jamais arrivé depuis la fin de 100 BULLETS.

    cette série est partie pour devenir encore mieux que 100 BULLETS
    et pour moi y a rien au dessus de 100 BULLETS.
    mais dans SCALPED, AARON et GUERA (et les fill-in artists) ont réussi à faire ce que j’aime le plus au monde… introduire des problèmes de société dans une intrigue de fiction. c’est la marque des plus grands POLARS.

    le polar-social, je connais pas mieux comme GENRE.

    inutile de vous dire tout le mal que je pense des histoires de trolls et autres conneries de hobbits, of course… 😉

    c’est d’ailleurs ce que je reproche aussi à des « numéros spéciaux BD » comme ceux de BOOKS. ILS font une compile de tous les auteurs de BD mondiaux estampillés « AUTEUR » (et y a du lourd au casting hein… pas de problème)
    mais ILS oublient systématiquement les AUTEURS qui parviennent à transcender les GENRES.
    c’est juste une liste de bouquins pour les gens qui ne lisent pas de BD et qui vont trouver des sujets analogues à leurs lectures sans image…

    mais s’il faut bien commencer quelque part, autant commencer par MAZZUCCHELI, DAVID B et MUNOZ, en effet.

    je ne dis pas qu’il faille allez chercher des pépites d’humanisme dans « WOLVERINE » mais il y a des histoires dites de GENRE qui ont réussi là où des BD AUTOBIOGRAPHIQUES m’ont donné envie de me rouler dans ma couette devant un épisode de THE WIRE.

    bon, fin de l’apparté « BOOKS-BD » dont les articles sont pas mal du tout.

    Répondre
  16. marcel vincent

    Mon cher zeT, RM Guéra, ainsi que JOCK et Andy Diggle seront les invités du prochain Lille Comics Festival en novembre (le 13 et 14)2010 et ce n’est qu’une partie de l’iceberg.
    JH Williams III sera aussi présent (Promethea, Detective Comics, Desolation Jones).
    En tout cas très belle chronique sur Scalped. L’auteur est au courant en tout cas du Buzz qui se fait autour de sa série.

    « I noted French audience reacted really fast even before scalped was officially published & translated. Twas nice to read this & had put wind to Scalped sales in Europe…; » RM G.

    Répondre
  17. zeTROUBADOUR©

    marcel> c’est une SUPERBE NOUVELLE. que dis-je une NOUVELLE SUPERBE.
    avoir un COMICON en france, c’est trop la classe… et c’est moins loin.

    et puis comme les meilleurs auteurs de COMICS viennent d’EUROPE…c’est mortel.
    va donc sur mon blog et t’auras mon mail dans le profil.
    faut qu’on discute un peu… 😉

    Répondre

Ajoutez votre grain de sel :