T for TROUBADOUR II – C’est DINGUE le nombre de ROUQUINS dans la BD

45

« I can’t solve any problems. all i can do
is try to make sure people can’t avoid them.
Make other people solve them. The RIGHT people. »

SPIDER JERUSALEM
« YEAR OF THE BASTARD »

—————————————

J’adore les clichés, il y a une vérité profonde dans chaque cliché. C’est un archétype qu’on a beaucoup trop vu, et les clichés sur les rouquins sont légions. Et je ne parle pas de BOULET.

Être Roux, c’est techniquement lié à une carence du pigment brun et une mutation du gène MC1R (melanocortin-1 receptor). Mais cette absence a créé un plus, non négligeable. Une peau très pâle parfois couverte d’éphélides (taches de rousseur) et des cheveux de feu. Malheureusement, c’est plus cool d’être roux quand vous ressemblez à JULIANNE MOORE plutôt qu’à HARRY KNOWLES.

Chassés pendant des siècles, diabolisés, immolés par milliers, il a fallu que la littérature s’empare d’eux pour que l’on puisse les voir autrement. Ce nouveau costume taillé sur mesure allait leur offrir une nouvelle réputation chassant en un rien de temps, toutes les inepties les concernant.  LE ROUX allait devenir « VIF et ÉNERGIQUE », LA ROUSSE allait devenir « TENTATRICE et SULFUREUSE ».
Lire la suite.

Si vous échangez le costume de SPIROU avec celui de FLASH, vous n’aurez pas une grande différence chromatique. POISON IVY, l’ultime tentatrice SUPER VILAINE est une ROUSSE flamboyante toute de vert vêtue, comme presque la moitié des ROUSSES de la Terre.

L’endroit où l’on voit le plus de ROUX, c’est l’ÉCOSSE (13%)* et la BD…
(TINTIN, SPIROU, BOULE & BILL, RUBINE, NATACHA,  OBELIX, MELUSINE, SODA, JÉRÔME BLOCHE, KURDY, PERCEVAN, PICO BOGUE, DELISSE, BROUSAILLE, FRANKA, JIM CUTLASS, LE ROUX et  BOULET…)

Et le COMICS n’est pas en reste…
(RORSCHACHS, DAREDEVIL, THE FLASH, RED SONJA, POISON IVY, MARY JANE WATSON-PARKER, PHOENIX, BLACK WIDOW, MEDUSA, CRYSTAL, RED SKULL, SCARLETT, FAIRCHILD, ANNA MERCURY, BAT GIRL, MYSTIQUE, SCOTT PILGRIM, ARCHIE, ESLA BLOODSTONE, ROBIN-DARK KNIGHT et MARVIN-SIN CITY…)

Incroyable !!!! Il y a en des caisses et des stars en plus. La palme revient évidemment à BOULE & BILL qui sont tous les deux ROUX. WALTHÉRY n’est pas loin avec DEUX héroïnes rousses NATACHA et RUBINE. Quoique NATACHA n’est ROUSSE que quand WALTHÉRY la colorise, on dirait… mais elle bouge comme une pro dans des aventures qui n’aurait pas laissé SAM PECKINPAH… insensible.
FRANK MILLER a fait son succès avec deux ROUQUINS, DAREDEVIL et MARVIN(**). Et lorsqu’il modernise le DARK KNIGHT, ROBIN devient une jeune ROUSSE.

Cet éclat dans les cheveux, cette couleur orange n’est pas étrangère à la présence incroyable des ROUX en BD. Un perso ROUX est plus lumineux et l’absence d’aplats de noir dans ses cheveux permet à JIM CUTLASS de mieux être vu au milieu d’un BAYOU bien moite et sombre comme un fondement de poule. Cela permet aussi un peu de variété dans la mise en couleur. GORDON WILLIS, le directeur de la photo sur LE PARRAIN, partait toujours de l’obscurité, commençait à éclairer puis rajoutait une touche d’ORANGE dans l’image.

Les ROUX sont rares et on aime ce qui est unique. Est-ce que cela rend le perso plus particulier ? On trouve des Roux dans le monde presque partout où le noir n’est pas la seule couleur de cheveux. La rousseur est assez répandue dans les pays de population de culture CELTE, qui comme on le sait, ont beaucoup voyagé. Ils sont aussi nombreux en AFRIQUE DU NORD. Mais bizarrement pas beaucoup dans les populations d’AFRIQUE NOIRE.
À votre avis pourquoi TINTIN s’est barré du CONGO ? Il y était presque comme un DIEU, et il est rentré fissa… Parce que le soleil d’AFRIQUE l’aurait tué.

Je laisse le mot de la fin à NASSER mon pote kabyle et rouquin « Le ROUX, on fait pas plus blanc comme visage pâle. ». Et tout porte à croire que si un jour, NASSER veut devenir un personnage de BD, il aura toutes les chances du monde d’y arriver…

Si vous avez une explication à cette multiplication des rouquins dans la BD, je vous écoute…

Troubadour

TROUBADOUR MIXTAPE : JOE COCKER « You Are So Beautiful »

(*) France 5%, Angleterre 10%.
(**) MARVIN-SIN CITY par FRANK MILLER
© copyrights respectifs aux propriétaires…

la semaine prochaine (et pour de vrai… )« les BLACK dans le COMICS part uno »
——————

A propos de l'auteur

Trouba

Twitter Site web

Apparu un beau jour dans les commentaires de Wartmag.com, a vite pris possession des lieux et y règne désormais en maître. Très méchant, mais toujours très pertinent, expert en bande dessinée et expert en expertise.

45 Responses

  1. cubik

    je l’aurais pas vu comme ca, le Marv’

    sinon, pourquoi des roux, c’est assez simple
    le roux, c’est plein de taches de rousseur, ca fait espiegle et joueur
    et pis c’est le feu
    et pis ca fait irlandais, donc mangeur de patates, donc forcement sympathique

    Répondre
  2. hell-o

    je voudrais bien être une seule fois d’accord avec toi mais je ne peux pas. D’abord parce que Natacha est blonde. Et surtotu parce que, même si je vois bien que ce sont des articles de fond, je ne vois aucun intérêt à tes deux articles. Faut-il voir le mal partout. Ici, il n’y a pas assez de noirs, là, il y a trop de roux. Et les homos? les journalistes? ceux qui chaussent de 44? les bestioles en jaunes? Doit-on compartimenter la BD absolument.
    Bien vite, tu vas nous dire qu’il y a bien trop d’auteurs de BD qui sont juifs et qui ont du succès. faut faire gaffe. Même si je vois bien que t’es un brave gars et que tu ne cherches pas forcement à mal. Je trouve juste ça pas franc du collier.
    tu veux nous dire quoi avec tout ça? Que les auteurs manquent d’imagination? que l’inconscient collectif nous ammène toujours au même personnage?
    Explique une bonne fois pour toute et passe à un autre sujet. Je suis sûr que tu as d’autres choses un peu plus profonde à nous dire sur la BD.
    Merci et bisou.
    T.J

    Répondre
  3. olivier

    Genial ce sujet, lol. Sinon en fait c’est en continuité directe avec l’autre sujet, l’un une minorité ignorée , l’autre une minorité ultraprésente dans la bd.Hello rejete toute réflexion ou discussion sur le média bd , car ça ne l’interesse pas?, car il est trop intelligent? car la bd il s’en fout? oui, c’est ça il s’en fout plutôt. Moi j’aime aborder des idées , même saugrenues (et ce sujet est loin d’en être un). Je pense d’un avis subjectif que le rouquin permet d’identifier le hero ou personnage (car pas toujours personnage principal, cf Ballantine , Bob morane)Le rouge ou orange est une couleur qui interpelle et vibre sur une planche, le noir lui absorbe la lumière par exemple. Un hero roux permet aussi de lui donner une specificité physique qui en fait un personnage original (comme certain une cicatrice, un tatouage, ben lui hop c’est un roux.)

    Répondre
  4. theTROUBADOUR©

    CUBIK> c’est justement parce que personne ne voyais MARVIN comme ça que je l’ai mis ici.
    et c’est pas des FAN ART, hein. c’est MILLER qui l’a inventé comme ça.
    donc on peut discuter tant qu’on veut sur la couleur de LINO.

    mais MARV est roux. est-ce que cela change quelque chose à la sauvagerie de SIN CITY, bin non. mais dans ma belle (et longue liste) de roux dans la BD)
    il arrive en bonne place. une star… 😉

    Répondre
  5. theTROUBADOUR©

    HELL-o> si tu ne vois pas l’intêret de te poser des questions sur la BD, et bien merci d’être venu et BISOU.

    je ne compte pas faire une liste avec les auteurs juifs. (très très mauvais esprit mec.)
    mais je parlerai de l’importance des auteurs juifs dans le COMICS. oui.
    UNE IMPORTANCE PRIMORDIALE!!!! de SUPERMAN à SPIEGELMAN. et bien d’autres..

    et ils sont même la raison pour laquelle les BLACKS ont pu avoir une meilleure visibilité dans les COMICS (et oui, tout se tient dis-donc.
    y aurait-il une cohérence entre les différentes tribunes… RHOOO mais non, il est trop con, à compter les trucs comme RAIN MAN, ce TROUBADOUR…)

    quand tu es JUIF dans les années 50,
    quand tu subis la HAINE.
    tu comprends mieux ce que les autres endurent.

    et dès que tu accèdes à un minimum de pouvoir (éditorial par exemple)
    tu l’utilises pour changer les CHOSES pour les tiens et les autres. et c’est ce qu’ils ont à EC COMICS ( qui est devenu MAD MAGAZINE)
    ——-

    certains faits n’ont aucune importance,
    comme le nombre d’auteurs qui ont 10 doigts de pieds.
    mais savoir que le comics a commencé dans les années 30,
    et que bon nombre de dessinateurs qui sont devenus des LEGENDES du COMICS (SHUSTER, KURTZMAN, EISNER, KIRBY…) étaient JUIFS, ça a de l’importance, ou tu diras à PASAMONIK et que son expo de l’an dernier, n’a servi à rien.

    —-
    si tu cherches à savoir combien il y a de rouquins dans la BD.
    en effet, au départ, c’est un peu con. comme question.

    mais quand tu en trouve 40!!!!!! et plus de la moitié sont des STARS.
    là, mon gars ton manque de curiosité me déçoit.

    tu ne veux chercher une explication à ça. et bien. GROS POUTOU…

    peut être que d’autres auront plus envie de me donner leur envie sur la question ?

    je ne compartimente pas. je parle de tout.
    mais à chaque semaine suffit sa peine.
    d’autres sujets viendront, et ils seront au écho à ce que nous faisons ici.

    la BD a produit des chefs d’oeuvre, mais aussi un paquet de merde.
    je cherche à en discuter avec vous, sur un sujet précis, d’avoir votre avis sur la question.

    je n’ai rien à expliquer, vous êtes tous des adultes, ici.
    pas besoin de fiche de lecture.

    si je dis, « il n’y a pas beaucoup de BLACKS dans la BD ». trouvez-moi en…
    vous m’en avez trouvé un peu. ok.
    qu’est ce que voit à la fin de semaine. chacun est capable de se faire son idée. je donne mon avis. je ne l’impose à personne.

    des rouquins, ils y en a des brouettes.
    tiens pourquoi ? et bien je vous passe micro.

    OLIVIER m’a filé une explication satisfaisante.
    mais qui d’autre va, rajouter quelque chose ? pas toi tant pis.

    Répondre
  6. Grospatapouf

    Moi je dis que ça pourrait être intéressant si tu finissais ton article en essayant de trouver des réponse et des interprétations à cette soi-disante sur-représentation des roux dans la BD mais tu te contentes de poser la question aux lecteurs en espérant qu’ils vont faire le boulot à ta place. Trop facile. On n’est pas sur un forum, ici.

    Répondre
  7. theTROUBADOUR©

    MON GROSTAPOUF>>
    premièrement bienvenue parmi nous 😉

    deuxio…
    c’est à NOUS (la WART TEAM et… moi) de décider si on veut transformer cette infime partie du site de news (au contenu riche et décalé) en FORUM DE Débat.

    et qui décide de ce que je vais faire dans ‘T for TROUBADOUR’ ?
    MISTER T. MOI.
    je vous propose une discussion sous la haute autorité du PACIFIC PRINCESS.
    tu participe si tu veux. ceci est une discussion…
    et je compte bien prendre vos avis en compte à la fin de chaque semaine pour résumer chaque sujet.

    mais relis la réponse d’OLIVIER plus haut. il a pigé ce qu’on fait ici.

    >je vous fais part d’une opinion sur la BD.
    >soit vous êtes d’accord et vous approfondissez (lire la première tribune)
    >>soit vous êtes pas d’accord et vous me dites pourquoi je suis un imbécile.
    (et je suis prêt à discuter avec tous ceux qui ont une opinion…)

    je fais remarquer qu’il y a un paquet de ‘ROUQUINS dans la BD’.
    et pas que des nains. des méga-stars (TINTIN, SPIROU…)
    je ne pense pas que ce soit un sujet qui soit souvent aborder.
    et vu le nombre de rouquins trouver, je suis très curieux de voir ce que vous voyez derrière le cliché du rouquin en bd.

    et je dis pourquoi… à mon avis.

    mais peut être vous autres fans de BD, auriez-vous une autre explication ?
    et justement mon job ici, est de faire interagir les gens sur un sujet donné.

    si tu as un avis, partages-le avec nous.
    sinon, nous allons bien prendre en compte que tu en as rien à foutre des rouquins dans la bd. et c’est tout à fait ton droit.
    peut-être la prochaine tribune verra une de tes participations éclairer nos écrans de ton savoir.

    Répondre
  8. Grospatapouf

    C’est bien ce que je craignais : en fait d’idée, tu as créé un forum sur les roux dans la bd ! Bravo ! Moi en effet je n’ai rien d’intéressant à dire sur le sujet et je n’ai même pas envie d’y réfléchir. Et ça m’étonnerait que j’aie envie de « participer à une quelconque autre « tribune ». Une tribune, c’est un lieu où un orateur (un « tribun ») vient émettre et défendre une opinion construite et argumentée, histoire de convaincre (ou à la rigueur instruire) un maximum de personnes, pas leur poser des questions !
    Donc moi, là, je fais partie de l’assemblée, le tribun c’est toi, et j’attends qu’il se passe quelque chose sur le sujet que tu as exposé. Quelque chose qui vienne de toi. Je sais pas, moi, une idée, une démonstration, une réflexion qui avance… Si le sujet ne m’intéresse pas a priori, je suis suffisamment optimiste pour penser que son auteur a quelque chose à dire, que je vais apprendre quelque chose, ou alors avoir matière à critiquer et me positionner sur le sujet… Même pas !

    Et je suis très déçu !

    Répondre
  9. John Tax

    Je suis tout à fait d’accord avec ce qui vient d’être dit par le sieur Grospatapouf.

    Poser une question sur la bande dessinée de manière à ce quelle soit intelligente est une bonne chose, mais faudrait voir à essayer de pas dire n’importe quoi.

    Autant la question sur le peuple noir (et non pas black) avait son pouvoir de questionnement personnel, autant les rouquins, va falloir nous trouver une véritable réflexion…

    Le problème, mon cher T., c’est que tu lances des discutions avec la seule envie de flinguer ce qui ont une autre vision,et qui veulent te prévenir d’un danger. (Hell-o le dit bien, catégoriser des peuples, même dans la bd, c’est un danger a prendre en compte)

    Pour les roux, qui est un sujet bien moins passionnant,y a pas grand chose de véritablement choquant dans ce que tu dis, contrairement à ce qui a pu être dis sur les blacks.

    En fait, j’ai l’impression que sous couvert d’une grande découverte d’injustice (qui n’existe qu’à moitié) tu essaie de montrer que les roux sont les méchants et les noirs des gentils…

    Et c’est dommage, par ce que si on n’a pas plus de parti pris ARGUMENTÉs de ton côté, on va finir par te lire qu’à moitié. Là, il n’y a que des exemples, pas une idée qui les tient.

    Serait temps de s’y mettre.

    Ton prochain sujet, c’est pas l’heroic fantasy malgache ? C’est bien, ça cloisonne pas du tout les individus ça.

    Répondre
  10. Deglingo

    Il ne faut pas confondre. Trouba, ce n’est pas un tribun, mais un pilier de comptoir… Du genre à lancer un débat quand le zinc est peu animé, histoire de voir si le patron payerait pas sa tournée et ressortirait pas des cahuètes… La dessus, il est fort le bougre… Croyez moi !

    Concernant les roux, je n’ai plus la source sous la main, mais de mémoire Christophe Arleston disait qu’il avait fait Lanfeust roux car dans la grande tradition des héros belge, la couleur de cheveux roux rend le personnage plus singulier et surtout est beaucoup plus facilement identifiable dans n’importe quelle case.

    Répondre
  11. theTROUBADOUR©

    si vous voulez me flinguer, allez-y je suis une grosse cible.

    la place du BLACK (ou du noir) dans la BD est un sujet qui va nous donner un résultat assez dur(pour notre conscience) ou très réconfortant.

    1- y en a pas!! >> ah merde, il a raison, il y en a pas beaucoup qui sont des persos avec leur nom dans le titre, mais pas beaucoup qui sont des stars.

    2- y en a plein>> et bien, il y en a assez pour dire que les choses ont bien évolué mais que le meilleur est à venir.

    et ICI, le constat est assez clair. il n’y en a pas beaucoup(!!) mais le meilleur est à venir car les mentalités ont changés. AYA en est au tome 5, APOLLO envoie des noirs dans l’espace… ouf, la BD n’est pas raciste alors… pitain on a eu peur 😉

    merci à tout ceux qui sont venu apporter leur brique à notre mur.
    —–

    je suis désolé les gars mais rien que le fait que les PLUS GRANDES STARS DE LA BD soient des rouquins et qu’ensuite il y en ai des brouettes.
    je suis désolé mais il a là un sacré sujet de discussion.

    DEGLINGO nous a sorti encore une fois une bonne bouteille que lui avait filé ARLESTON.
    « LE ROUX EST PROFONDEMENT INSCRIT DANS LA GRANDE TRADITION DES HEROS BELGES »

    si après ça vous n’avez toujours rien à dire…
    rendez-vous la semaine prochaine pour les « BLACKS dans le COMICS part UNO »

    je veux absolument pouvoir discuter de tous les sujets possibles en rapport avec la BD quand j’aurai un axe personnel À FAIRE PARTAGER.

    si j’avais voulu étaler ma science et que j’en avais rien à foutre de ce que vous pouviez en pensez, 1> je ne serai pas ici dans une tribune.
    2> j’aurais fait des ILLUSTRATIONS drôles (ou pas) sur la HOMEPAGE et BASTA.

    mais non. je pense que ceci est plus intéressant.
    rien que le fait d’avoir eu un paquet de COMS pour la première tribune et que des reproches pour celle-là, m’intéresse beaucoup.

    je bosse sur les clichés dans la BD et je veux le faire ici avec vous.
    participer ou pas c’est votre choix.

    chercher quels sont les « clichés de la BD » est en soit une recherche longue.
    plusieurs tribunes seront necessaires pour avoir une image globale…
    je commence par une minorité visible archi-présente dans les médias (musique, sport, cinéma, tv…) et bien peu en BD. cette écart entre la réalité et la BD, sera toujours un profond intérêt pour moi.

    je peux faire de long texte, ce que vous semblez exiger( et je vous remercie de me demander d’en faire plus, si , si ça me touche… 😉 )

    mais le but de cette tribune, c’est exactement de faire un texte court.
    puis de vous faire réagir. la première tribune m’a prouvé que le « VOUS » existait. donc je continue.

    je me pose beaucoup de questions sur la BD.
    et certaines vont vous faire sauter sur votre clavier pour dire que vous n’êtes pas d’accord avec moi.

    je ne veux convaincre personne. juste pointer le doigt dans une direction où peut-être vous n’avez jamais regardé, ou alors pas sous cet angle…

    —–
    ma femme me dit que dans le livre qu’elle lit en ce moment,
    ( LUCIA ETXEBARRIA- je ne souffrirai plus par amour -)
    « dans toutes les telenovellas, toutes les rousses sont des méchantes. »

    mais en BD c’est seulement les héros (ou presque…)

    les clichés sur les ROUX sont inversés dans la BD par rapport au reste des autres médias… pourquoi ? faut-il que je fasse tout ici ? 😉

    Répondre
  12. theTROUBADOUR©

    john tax>> je ne suis pas ici pour choquer.

    je suis ici pour émettre un avis, qui si j’ai bien bossé, vous allez vous questionnez 5 minutes pour savoir si je raconte des conneries ou pas.

    la question conne, « c’est est que la BD est raciste ? »
    la réponse automatique de tout le monde , « non, pauvre con! »

    mais si calmement tu dissèques les différentes composantes de la BD, là tu as une réponse.

    donc où sont les noirs dans la BD ? qui sont les stars ? de quelles nationalités sont les méchants ? à quoi ressemblent physiquement les héros ?
    quelle est la place de la femme ? celle des gays et lesbiennes ?
    les héros sont-ils tous riches ? etc…

    si on réponds à toutes ses questions, on a une idée plus en profondeur de la réalité et de la récurrence des clichés en BD.

    je ne suis pas assez con pour penser répondre à une question aussi complexe avec un texte de 600 mots et deux liens vers RAZIBU ZOUZOU.
    faut pas raconter m’importe quoi.

    j’en suis à ma seconde tribune et vous en avez déjà ras le bol, parce que les deux pièces ne ressemblent pas à l’image du puzzle sur la boite ?

    mais quelle image en fait, un sujet (soi-disant) plus léger, n’aurait pas sa place ici… en êtes-vous bien sur ?

    peut être devrais-je à l’avenir, écrire un texte plus long et moins intervenir dans les commentaires, on verra 😉

    je me fais tailler ici (plus ou moins poliment) parce que comme d’habitude, les gens lisent les textes en diagonal.

    je ne dis pas qu’IL Y A TROP DE ROUX !!!
    je n’ai pas écrit ça.
    je remarque qu’il y en a beaucoup.
    et je ne compte pas faire 50 000 listes.
    tout cela a un sens.

    je remarque que les plus grandes stars sont des ROUX, et pas dans le reste du monde. cela vous en touche une sans réveiller l’autre…

    je serai meilleur la prochaine fois… ou pas 😉

    Répondre
  13. theTROUBADOUR©

    rhoo mon commentaire est plus long que mon texte… 😉

    le ciné,la musique, la littérature ont réussi à recréer une réalité convainquante. la BD est-elle profondément un média de fiction ???

    Répondre
  14. Grospatapouf

    Continue comme ça ! maintenant tu t’auto-commentes ! Bientôt tu pourras rassembler les brouillons pour la rédaction. Mais ne pompe pas trop sur tes lecteurs, ça se verrait.

    Répondre
  15. theTROUBADOUR©

    mais je ne pige pas ce que tu cherches ?

    tu as dis que mon sujet était pourri. bien, tu as donné ton avis. et je le respecte, vu que les coms ici sont les bienvenues.

    mais tu vas être négatif comme ça à chaque fois ? tu n’as pas compris ce que je faisais, OK. j’explique poliment et en détail (!!) ma démarche, ce qui prouve que je cherche le dialogue et pas à tailler tout ce qui bouge.

    si je voulais faire cela, je pouvais le faire dans les coms des news.
    ici, je propose une réflexion. tu participes ou pas. c’est ton choix.

    c’est facile d’avoir une grande gueule, je sais de quoi je parle, et c’est exactement pour cela que j’ai décidé de mettre en avant des idées, ici.

    la première a plutôt bien fait réagir.
    la seconde je me fais tailler. pas de problème. je prends note …

    — c’est ma seconde tribune et tu crois déjà m’avoir cerné et tu te dit déçu. déjà… c’est dommage je pensais qu’il fallait connaitre quelqu’un pour être déçu… —

    relit ce qu’on écrit ceux qui se sont donnés la peine de réfléchir.
    et biensur relit ce qu’a dis DEGLINGO à propos de ARLESTON. (COM 14)

    c’est exactement pour récolter ce genre de perles que je donne la parole aux lecteurs un maximum…

    Répondre
  16. Jean Latuelle

    Hého ce serait sympa de se relire plutôt que de publier un torchon rempli de fautes d’orthographe !

    Répondre

Ajoutez votre grain de sel :