Vendredi gris : le doute s’installe

4

Si les visiteurs furent un peu plus nombreux en ce deuxième jour de manifestation, les allées de la méga bulle sonnaient toujours creux. Finalement, après un jeudi incertain, quelques éditeurs et auteurs se demandaient déjà ce qu’ils faisaient là.

Avec une infrastructure presse quasiment inexistante, poster la moindre note devient un défi digne de Jack Bauer. Et suite à une telle journée en demi-teinte, samedi devient donc le moment crucial de la manifestation pour un stop ou encore. Pendant ce temps, les premières rumeurs courent de stand en stand, la maison d’édition Dupuis bruissant de toutes parts au sujet de l’avenir de Spirou pour son cinquantième tome…

A propos de l'auteur

La Rédaction

Né en 2005 sous la forme d’un webzine PDF, Wart a évolué en site d’actu sur la BD, le comic et le manga à partir de 2007.

4 Responses

  1. Wart

    Nous avons décidé de ne pas parler de l’info publiée dans les pages du Soir, car le « clash » était tout chaud entre les auteurs et leur maison d’édition…
    On ne sait pas avec certitude comment le feuilleton peut evoluer dans les jours à venir, même si une issue autre que la fin de la collab entre Morvan & Munuera et Dupuis semble peu probable.

    Répondre
  2. Wart

    Je crois que ça va dépendre de Dupuis. Ils viennent de jeter aux orties la carte de la modernité, j’imagine que c’est pour exhumer celle de la nostalgie.

    Seulement, ça marchera sans doute, mais comme disait Morvan lors d’une conférence à l’espace manga, il vaut mieux pour Dupuis que l’été ne soit pas trop chaud !!!

    Il faut aussi voir que Dupuis est une maison en pleine crise, qui peine à renouveler son catalogue jeunesse, qui se refuse a l’ouverture vers la BD asiatique…
    Finalement, elle a l’image d’une maison vieillissante qui perd peu à peu ses plus gros auteurs, et je vois mal comment ils parviendront à sortir de leur trou en s’accrochant à leur gloire passée.

    Répondre

Ajoutez votre grain de sel :