Des graphs, au plus près du mur Israël/Palestine

5

Depuis plusieurs années déjà, Israël construit un mur pour isoler les territoires palestiniens, malgré les réserves de la communauté internationale et son illégalité selon un avis rendu par la Cour Internationale de Justice. À terme, l’édifice devrait faire près de 700km de long avec une hauteur de 8 à 12m. À ce dispositif s’ajoutent barbelés, miradors et bataillons de caméras qui rendraient jaloux le mieux équipé des Loft Story.

Nous avons pu tester sur place quelques-uns des rares points de passages d’un côté à l’autre du mur (passage de Palestine vers Israël ou même de Palestine vers Palestine). Il s’agit en fait de checkpoints, gardés par de très jeunes militaires qu’il est facile de franchir à condition d’avoir un passeport européen !

En revanche, pour les habitants du coin, la circulation est plus complexe, surtout en cas de « blackpoint », comme nous l’expliquait un habitant, qui, à cause d’un lointain cousin âgé de 7 ans, ayant lancé un caillou sur une jeep blindée de l’armée de Tsahal, est interdit par conséquent de rejoindre sa famille de l’autre côté du mur.
Seul point positif, le mur est devenu un véritable espace de création pour tous les artistes en mal de paix… Voici quelques graphs pris vers le checkpoint de Bethléem/Jérusalem et sur la route de Ramallah ; en attendant un sujet sur les formidables portraits de Face 2 Face.

Jordy

Les photos sont © Wart.

A propos de l'auteur

5 Responses

  1. Olivier Ferra

    Bravo, On a trop tendance à oublier ce « nouveau » mur de la honte. Décidément, les hommes sont des cons qui n’apprennent pas des leçons du passé !

    Répondre

Ajoutez votre grain de sel :