Angoulême 2010 : le festival annulé ?

La 37e édition du Festival International de la bande dessinée pourrait ne pas avoir lieu, comme l’a révélé RTL à la mi-journée. Le souci ? Une subvention de 400 000 euros que la municipalité n’accorderait pas aux organisateurs, à cause d’un désengagement financier de l’État trop défavorable. Un pépin financier confirmé à Wartmag par un cadre du festival.

Alors que des rumeurs parlent d’une annulation du Salon du livre de Paris 2010, dû à l’absence de trop nombreux groupes d’édition, c’est sur le terrain des subventions et non des exposants que l’avenir de la grand messe BD se jouerait. Au-delà d’un bras de fer entre municipalité et organisateurs, les uns demandent au festi de revoir ses ambitions, les autres ne veulent pas les brader, faut-il craindre une annulation du festival ? C’est peu probable.

Difficile d’imaginer la ville se passer d’un événement international d’envergure, qui grossit chaque année sa population de plusieurs centaines de milliers de personnes. Sans compter le tout neuf musée de la bande dessinée qui doit profiter du flot de festivaliers pour faire le plein de visiteurs.

  1. 400 000 euros ?! Tout ça pour faire mousser des bandes dessinées et des auteurs déjà reconnus ? Franchement niveau découverte et représentation des petits éditeurs, c’est quand même pas ça Angoulême.
    J’ai l’impression que les petits festivals qui fleurissent un peu partout (et qui ont profité du succès d’Angouleme) se suffisent à eux seuls maintenant, et que le gros truc mou qu’est le festival d’Angoulême n’a plus grand intérêt…

  2. c’est la grande mode en ce moment de faire sa victime dans les médias.
    c’est la « CHARLES PASQUATTITUDE »…

    « regardez-moi bien monsieur DENISOT, je combattais les nazis à 16 ans, j’ai peur de rien… maître collard a une enveloppe avec des noms gardés secrets… que je vais vous donnez maintenant… ha! »

    et puis si cette année à angoulème si y a pas la maison des putes,
    on va pas pleurer 😉

  3. j’ai adoré dans l’extrait audio RTL du le sous-chef de festival qui dit que « angoulème est l’événement de référence de l’UNIVERS DE BD ». bin va falloir acheter des assiettes en cartons, mon gars.

    sinon bonne idée de la ville de ne pas lacher la thune pour le festival…

    « Y A QUOI À ANGOULÈME À PART LE FESTIVAL ? »
    « tu veux partir en vacances à angoulème, TOI ? »

    y z’ont claquer un fortune pour leur musée, et elle est comment la fréquentation du musée le reste de l’année ?

    ha ha ha ah ah ah ah ahah ah …

    bienvenue dans le NOoooooooooooooord.

  4. la CITÉ a PEUR…

    sinon c’est con par ce que c’est BLUTCH, cette année le boss.
    un petit coup de flip pour motiver les troupes à 3 mois du grand déballage dans la bulle NEW YORK ?

    et puis si faut aller dans le sud, si on pouvait y aller à une période où on se gèle pas les couilles… vous avez entendu parler du mois de JUIN ?

Les commentaires sont fermés.