[MAJ] Angoulême, la SNCF et Fnac : « un partenariat de sens »

Si personne chez nous ne voue un culte particulier à Michel-Édouard Leclerc, il faut reconnaitre que sans son apport financier le festival international de la bande dessinée d’Angoulême n’aurait pas fait de vieux os. Franck Bondoux, actuel délégué général de la manifestation n’a de toute évidence pas épilogué sur la question en décrivant en conférence de presse sa nouvelle alliance avec la Fnac et la SNCF comme « un partenariat de sens », d’une durée minimum de 4 ans.

Lors de cette présentation, les nouveaux acteurs de la grand messe angoumoisine ont fait des annonces concrètes sur l’actualité du 35e festival BD d’Angoulême à commencer par la révélation du visuel de l’affiche signée José Muñoz, le Grand Prix 2007 de la ville. La SNCF annonce par ailleurs la création d’un nouvel Essentiel désigné par le vote du public, qui s’ajoutera aux prix lors de la remise officielle, mais aussi une exposition vidéo réalisée par Benoît Peeters autour des différents Grands Prix décernés depuis 35 ans.

La mise en place d’un forfait comprenant les billets de train et les pass pour le festival font également parti des annonces moins concrètes, que l’organisation promet de vendre à tarif « préférentiel ». Sur ce coup, nous jugerons sur pièce comme on dit.

Mise à jour :  Le tarif préférentiel de la SNCF sera de 35% de réduction sur le prix du billet aller/retour, soit 10% de plus que les réductions pratiquées les années précédentes. La ristourne n’est valable que sur présentation du billet d’entrée au festival d’Angoulême.


Le visuel de l’affiche de l’édition 2008 d’Angoulême, par José Muñoz.