Animal’z, la prophétie écolo de Bilal ?

Temps fort de ce début d’année, la sortie en mars d’Animal’z. Le nouveau Bilal, attendu chez Casterman, proposera un récit d’anticipation en tons de rouges et de gris, très écolo. Il ne sera plus question de communisme – l’auteur annonçait sa chute avant l’heure – ni de terrorisme – l’auteur évoquait aussi le 11 septembre avant l’heure – le long de la centaine de planches, mais de conflits liés à la possession d’eau douce dans un futur proche dévasté par les Hommes. Ambiance. Espérons cette fois que Bilal ne visera pas juste.