Ankama investit dans la chaîne TV Nolife

Après les jeux vidéo, l’animation et la bande dessinée, Ankama se lance dans le monde de l’audiovisuel. Située à Roubaix, la société créatrice du jeu en ligne Dofus et éditrice, entre autres, de la BD Mutafukaz de Run – elle vient par ailleurs d’annoncer la création d’un label 619 piloté par l’auteur – apporte son appui financier à la chaîne de télévision Nolife.

Proclamée chaîne des gamers et des otakus, Nolife est disponible sur les offres de télévision par Internet de Free, Alice et Neuf. Émettant depuis un an, l’entreprise vit sur un modèle économique fragile, aucune pub n’ayant encore été diffusée à l’antenne.

Annoncée ce vendredi 13 juin dans un programme spécial faisant croire à l’arrêt de la chaîne, cette association permet à Nolife de continuer d’émettre. En plus des clips de musiques japonaises et d’indés français, la chaîne propose des programmes dédiés aux jeux vidéo, au cinéma et à la culture nippone. Premier effet de ce partenariat, des interviews de l’équipe de développement de Dofus seront mises à l’antenne courant juin et reprises sur le site du jeu. Avec cette association, Ankama marche dans les pas d’un autre éditeur de jeux vidéo français, Infogrames, qui en son temps avait financé une partie de la chaîne Game One.