Appel pour un collectif BD sur Gaza

Le dessinateur Cmax vient de lancer un appel à participations pour monter un collectif autour des opérations israéliennes à Gaza. À la façon du collectif Tous coupables, l’ouvrage devrait paraître le plus rapidement possible chez La Boîte à bulle. Tout type de contributions est accepté, des illustrations aux planches BD en passant par textes et essais.

  1. Pro ou contre Israël, je ne vois vraiment pas comment on peut cautionner la mort d’autrui… ennemi ou pas.
    Juif ou pas juif, arabe ou pas arabe, on s’en fou, là on parle de vies humaines, pas de politique.

  2. « […] Surtout quand elle laisse à penser que les gens qui s’en émeuvent ne sont qu’une bande d’antisémites notoires prompts à défendre les pires terroristes. »
    Vous confirmez mon soupçon de mauvaise foi à votre sujet : vous savez très bien que ce n’est pas le fait qu’on s’émeuve d’un drame humain qui est en question. C’est le filtre qui fait qu’on s’émeuve bien plus rapidement de tel ou tel conflit, alors que bien pire se passe tout autour.
    « Quand le sage montre les étoiles, le sot regarde l’index » dit le proverbe chinois.

  3. Vous voulez faire simple ? Ok, on va faire simple :
    Supprimez les armes des arabes, il y a la paix.
    Supprimez les armes d’Israël, il n’y a plus d’Israël.

  4. Moi je vois surtout que vos efforts pour faire croire que l’invasion d’un territoire par une armée d’élite, qui en profite pour faire le ménage chez ses ennemis intégristes, mais surtout chez des civils, hopital et agence onusienne compris, relèvent d’une position particulièrement délicate.

    Surtout quand elle laisse à penser que les gens qui s’en émeuvent ne sont qu’une bande d’antisémites notoires prompts à défendre les pires terroristes.
    C’est aussi simpliste que malhonnête non ? Si la question du conflit israélo-palestinien était si simple, ça se saurait.

  5. – « Essayer de graduer l’horreur sur un baromètre de l’abject c’est soit stupide, soit très très grossier »
    – « Votre dernier message convoque des insinuations là où il n’y en a pas dans les commentaires. »
    Mon cher JK : vous paraissez très noble dans votre attitude. Mais en tant que psychanalyste, je vois surtout la mauvaise foi que cette attitude cache.
    Bien sûr, si vous êtiez mon patient, vous feriez vous-même le chemin pour découvrir cet aspect de votre inconscient…
    Comme disait Sartre, l’antisémitisme, c’est pas le problème du Juif, c’est le problème de l’antisémite.

  6. Votre dernier message convoque des insinuations là où il n’y en a pas dans les commentaires. C’est du délire teinté de paranoïa. Le reste flirte entre amalgames grotesques et nihilisme. La grande classe. Ça va élever le débat.
    Attendons de voir le livre pour porter un jugement de valeur.

  7. Précision :
    À ceux dont je devine d’ici les arrière-pensées, je précise -bien qu’en même temps je trouve désolant d’avoir à le faire- que je ne suis Juif ni de près ni de loin. Je n’ai pas cet honneur, comme disait Charlie Chaplin.

  8. Je persiste à dire que le choix extrêmement rapide (et quasiment systématique) du conflit Israélo-Arabe pour s’indigner (contre Israël bien sûr) relève non seulement de l’antisémitisme (on ne m’a toujours pas prouvé le contraire), mais aussi de la lâcheté.
    En s’indignant publiquement contre l’attitude israélienne, on sait qu’on ne risque pas grand chose, et c’est tout à l’honneur d’Israël et des Juifs.
    On se donne à peu de frais l’accoutrement de la grande générosité humanitaire.
    Mais si on dénonce les exactions arabes ou celles des extrémistes musulmans, là, on prend carrément un risque avec sa vie.
    Conclusion : antisémitisme et lâcheté sont au menu, drapé du beau voile de la « générosité humaine ».
    L’enfer est pavé de bonnes intentions, c’est bien connu.

  9. Avant d’agiter l’antisémitisme, le soutien au Hamas, etc… ne serait-il pas opportun d’avoir lu le livre? Il est peut-être plus intelligent que ce que certains croient. (moi je ne l’ai pas lu hein)
    Si il n’y a pas des collectifs sur d’autres conflits ou massacres, etc, il y a sans doute d’autres choses. Est ce qu’il y a une disproportion? Difficile de savoir…mais Cmax a fait ce livre sur ce sujet en particulier car je sais qu’il est très intéressé par ces questions, engagé et impliqué sur ce sujet (il est déjà allé là bas, etc…). C’est plutôt tout à son honneur non? Et moi j’ai participé à ce collectif en illustrant un témoignage, pour aider Cmax dans ce projet, car j’ai confiance en lui.

  10. Certes il n’y a pas qu’un conflit dans le monde, mais essayer de graduer l’horreur sur un baromètre de l’abject c’est soit stupide, soit très très grossier. Et vos accusations à peine voilées sont justement très grossières et hors de propos.
    Aujourd’hui, les médecins font état de blessures par armes au phosphore blanc sur des civils palestiniens, d’autres constatent des blessures par des armes inconnues jusqu’alors. On sait juste que l’orifice d’entrée est à peine visible, mais que les lésions provoquées à l’intérieur du corps sont catastrophiques et irréversibles. Dénoncer ça c’est être antisémite ou juste humain ?

  11. À tous ceux qui sont prompts à dégainer dès qu’il s’agit de taper sur Israël :
    http://www.france-info.com/spip.php?article238975&theme=14&sous_theme=19
    En attente
    (il faut cliquer sur « France Info a recueilli le témoignage d’Anina, une palestinienne réfugiée en France. »)

    À tous ceux qui prétendent que l’antisémitisme n’a rien à voir avec ça : où sont vos collectifs à propos des massacres en Tchétchénie par centaines de milliers, les massacres au Darfour par centaines de milliers, les massacres au Congo, par centaines de milliers, les destructions d’écoles et les massacres de petites filles scolarisées au Pakistan et en Afghanistan. Etc, etc, etc.
    Comparées à toutes ces boucheries ce qui se passe à Gaza, et en Palestine en général depuis 1948 ne vaut même pas un pet de lapin.
    Si c’est pas un antisémitisme qui refuse de dire son nom qui vous motive, alors expliquez moi ce que c’est…
    Au fait : dans quelles librairies pourrai-je trouver vos collectifs BD sur ces sujets ?

  12. PS : qui a fait un appel à un collectif BD pour t’opposer aux tirs de fusées sur les villes israéliennes ?

  13. Ton commentaire, Level10 relève de la parfaite imbécillité d’un gars imbu de sa propre suffisance, se permettant d’affirmer des choses sans aucune vérification sur le terrain. Va sur place, te rendre compte de la vraie réalité de ce qu’il s’y passe, avant d’ouvrir ta boîte à Camembert.
    J’aimerais pas être à ta place le jour où tu t’apercevras que tu t’es fait couillonner par la manipulation des médias par le Hamas et les arabes en général.
    Pour info :
    « Je suis toujours ébahi par la bêtise occidentale dans son interprêtation du monde arabe ». C’est pas de moi, c’est de Yasser Arafat

  14. Il y en a des milliers et des films en plus. En revanche défendre les palestiniens est plus difficile à produire ou éditer. Les BLITZKRIEGs répétées d’Israel ne te dérangent pas, on dirait…
    Indignation sélective…Qui a dit indignation sélective? Enlève donc un peu tes oeillères pete… C’est du niveau 1ère SMS, on dirait du VAL ou du BHL avec abus du terme antisémite comme d’hab, vieilles ficelles… « Il ira loin ce pete »

  15. plusieurs agressions antisémites à Lyon, un jeune juif roué de coup dans le métro parisien , une voiture bélier contre une synagogue à Toulouse, sans parler des casseurs à la fin de la manifestation, j’espère donc un livre collectif contre les agressions antisémites en France

  16. soutenir Gaza, sa population, les palestiniens en général, et nourrir l’espoir d’y voir un jour la paix et la liberté de circulation ne veut pas pour autant dire que l’on soutienne l’intégrisme religieux (peu importe la religion d’ailleurs), le terrorisme, le hamas, les tirs de roquettes sur des villes israéliennes (à noter que le dernier attentat suicide date de 2005) ou tout antisémitisme.
    Évitons les amalgames.

  17. Lamentable, encore des crétins naïfs qui soutiennent directement ou indirectement le Hamas, le fascisme arabe. A quand des manifestations pacifiques contre les attentats suicides (financés en douce par l’Iran et la Syrie), contre les déclarations antisémites des dirigeants iraniens, contre les roquettes balancées par le Hamas sur la population civile et qui sont à l’origine de l’intervention israelienne. L’idéal serait que le gouvernement palestinien et israelien s’associent pour se débarasser définitivement du Hamas, obstacle majeur à la paix; donc pas question de défiler comme c’était le cas hier au côté des antisionistes, des barbus, des femmes portant la burka, des casseurs, de Besancenot, de la momie soviétique Buffet, et de quelques naïfs qui ont tous l’indignation sélective .

Les commentaires sont fermés.