Bamboo à la conquête de la BD réaliste avec sa collection Focus

Non, Bamboo ne publie pas seulement d’infinies séries d’humour, dont l’essentiel des ventes se fait en supermarché. Depuis quelques années, l’éditeur a pris un virage généraliste avec la collection Grand Angle, spécialisée dans le polar réaliste, le manga avec Doki-Doki, et le défunt Bamboo Comics. En octobre, la maison dirigée par Olivier Sulpice dévoile Focus, sorte de « très grand angle », résolu à changer l’image de l’éditeur !

Lancée en grande pompe, avec des moyens financiers considérables, la nouvelle collection dirigée par Hervé Richez ne contribuera pas à la course aux sorties, avec un programme éditorial de 3 à 5 titres par an, vendus 10,40 euros. En revanche, l’accompagnement promotionnel de chacune des séries promises à des cycles courts s’annonce énorme, tout comme la notoriété des auteurs choisis. Stephen Desberg, scénariste du Scorpion ou d’IR$ inaugure le projet avec Sienna, un polar à l’américaine, où l’université de Yale devient le théâtre sanglant d’une lutte entre progressistes et ultraconservateurs. Le genre de titre qu’on aurait très bien pu voir dans la collection Troisième vague du Lombard.

Sam Lawry, best-seller Grand Angle, intègre cette collection à l’occasion de son nouveau cycle, et sera suivi en novembre par le premier tome du Village, dessiné par Marchal sur un scénario de Rodolphe. Si sur le fond, le concept diffère peu de la collection Grand Angle, la forme sera marquée par une maquette spécifique – deux larges bandes noires horizontales de part et d’autre –, qui rappelle feu la collection Insomnie de Delcourt. En revanche, toujours aucune trace d’une série sur la photo. Sans doute prévu pour la collection Polar-oïde.*


Ci-dessus, première planche SIENNA © Bamboo, Desberg, Filmore, Chetville. Deuxième et dernière planche LE VILLAGE
© Bamboo, Rodolphe, Marchal.
* Oui c’est tout à fait minable, mais nous sommes vendredi.