Batman Ashes to Ashes : court-métrage événement

Le buzz du moment, c’est le nouveau fan film sur Batman, disponible depuis la semaine dernière gratuitement en ligne. Baptisé Ashes to ashes, le court-métrage de 15 minutes est l’œuvre de 2 réalisateurs tourangeaux, Samuel Bodin et Julien Mokrani. Très fort visuellement, une bande-annonce accompagne même la sortie du petit film.

Lancé un peu à l’arrache par manque d’emploi suite à un tournage annulé, le projet a au final une sacrée gueule. Un pari loin d’être gagné à l’avance. Julien Mokrani nous explique que le budget initial, après visite en règle de tous les producteurs possibles, des libraires spécialisés locaux et du vidage des comptes en banque personnels, atteignait péniblement les 6000 €. Il aura fallu 2 tournages sur 2 ans et un soutien financier de dernière minute pour réussir à finaliser leur film. Et le tout sur un personnage mythique, sur lequel ils savaient qu’ils seraient attendus. Un bon moyen d’avoir un retour spectateur dans la foison des courts-métrages et également une bonne carte de visite pour se faire connaître à l’international. Sans compter qu’il a fallu revoir les ambitions à la baisse. Un scénario d’une centaine de pages ramené à 20, des scènes mettant avec le pingouin ou Harley Quinn (pourtant au cœur de l’intrigue) coupées pour raisons budgétaires et narratives… les coréalisateurs ont parfois dû se faire violence.

Au final, un film avec quelques longueurs, mais un ton unique, présentant un Batman comme on le voit finalement peu, plongé dans un univers à la Sin City. Du beau boulot compte tenu des contraintes. En attendant, les auteurs continuent leur chemin dans le monde des comics en prévoyant une nouvelle adaptation en court-métrage, à l’opposé graphiquement et narrativement de celui-ci. Enfin, s’ils réussissent à trouver le financement pour !


  1. vu jusqu’au bout! et ça deja ça lui donne un bon point.
    ça pourrait une bonne bd. je pense que le scenar est pas mal du tout enfin en coupant la partie ou batman est un peu trop present à mon gout. c’est l’histoire du type, pas de batman et à la fin ça devient un peu flou justement.
    sinon au niveau des images j’ai l’impression qu’ils ont montré ce qu’ils auraient du sous entendre et sous entendu ce qu’il auraient du montrer. le tout melangé avec une bonne dose de fanitude, peu etre un peu trop. et puis il aurait fallut un peu plus de gueules et d’exuberance dans le jeu des acteurs parceque là c’est un peu option theatre au bac…
    mais ça a un grand merite, celui d’etre fait. je leur predis un briant avenir. et oui ceux qui auraient fait mieux auraient du le faire…

    euh disons que cette derniere remarque je me l’adresse volontier… un truc en plus dont je dois parler à mon psy… super…

  2. s’il vous plait messieurs, il faut dire du bien des gens. même quand… hum… bon. ils sont fan de trucs biens. cela prouve qu’ils ont bon gout, non ?
    il faut juste qu’il arrive à s’affranchir d’un modèle un peu hypnotisant.

    je peux pas être plus sympa que ça…

  3. Mouais… événement? De bonnes idées de mises en scène, mais niveau acteur ou scénario, ça pêche pas mal… Enfin, si ça peut donner envie à Nolan d’utiliser Harley dans son prochain Batman…

  4. au moins il y a des gars qui ont aimé le SPIRIT de MILLER, dis donc.
    à ce niveau là, c’est plus de l’hommage, c’est du FRENCH KISS…

    comme Renaissance(l’anime frenchy chiant), un travail de fous, mais rien de neuf…

  5. Je l’ai justement regardé tôt ce matin.
    Pas emballé. C’est joliment fait mais plus très original visuellement parlant. L’approche « vigilante enragé » du personnage de Batman est sympa.
    Mais voilà, je trouve ça expédié et au final un peu concon. En même temps, en un quart d’heure…
    Cependant, j’aime énormément le final d’Harley.

Les commentaires sont fermés.