BD – MON ANNÉE #1, de Taniguchi & Morvan

Capucine est une petite fille trisomique. Si elle va à l’école de la république comme tout le monde, la directrice apprend à ses parents qu’une prise en charge dans un centre spécialisé est d’ici peu inévitable. Leur couple déjà fragile va en souffrir. Et Capucine comprend vite tout ce qui se passe autour d’elle, avec une vision très émotive, représentée sous forme de dessin enfantin au crayon de couleur. Première BD de type franco-belge spécialement réalisée pour la France par Jirô Taniguchi, Mon année est une indéniable réussite, un petit bijou de finesse et de sensibilité, qui ne tombe jamais dans le pathos ou le bon sentiment au rabais. Si la plupart des derniers scénarios de Jean David Morvan nous avaient pas mal déçus, celui-ci, à hauteur d’homme et prévu en quatre albums, est en tous points remarquable, à l’image des planches en couleur directe du mangaka.
En deux mots : À fleur de peau
De Jirô Taniguchi et Jean David Morvan, chez Dargaud – 64 pages – 18 €

  1. Ouioui, je comprends bien. C’est un point de vue qui tient, et on me l’a déjà dit, d’ailleurs.
    Peut-être que finalement, ça, c’est encore plus choquant que le reste…

  2. Appoline est une vraie prise de risque intéressante. Une titre bien plus passionnant à lire et à discuter que de nombreux récits pépères usant de codes ou personne n’y trouvera rien à dire (d’ailleurs personne ne dit rien^^)… Rien que ça, c’est terriblement intéressant.

    Proposer un huis clos en bd, c’est aussi quelque chose qu’il faut oser faire, de par les difficultés de mise en scène que cela entraine et par ce que cet enfermement renvoie des personnages.

    Après, je ne doute pas qu’au moment d’écrire la fin, l’idée des mister freeze (pour pas spoiler les lecteurs s’entend pour cette expression) doit être la meilleure. D’ailleurs elle boucle savamment ce qui était évoqué précédemment, exactement. Peut-être est ce que dans la position de lecteur, le fait d’avoir déjà eu affaire à un récit âpre qui renvoie à des faits d’actualités connus (l’affaire Kampusch par exemple) rend étonnant ou déstabilisant le dernier effet, qui évoque lui un autre fait divers.

    L’addition de deux, même si elle est cohérente, vient donner une sensation de too much, quand bien même cette boucle est pertinente. M’enfin cela est dit d’un point de vue de lecteur, d’autres ont pu y trouver totalement leur compte sans cette sensation. 😉

  3. Oui, la couv’, j’aime pas non plus tellement.
    Mais on peut pas tout choisir…

    Mais pour les mister freeze, je sais pas, car c’est quand même simplement le réalité. Alors oui, c’est chaud, si je puis m’exprimer ainsi, mais on voit bien que ça arrive, si ce n’est souvent, tout du moins parfois. Mon idée était d’illustrer ici la question d rapports sexuels qu’elle a éludé pas mal de pages avant. Boucler une boucle de manière un peu forte.
    Pour moi enfin, c’est la seconde partie la plus intéréssante.

    Mais, comme on me le reproche ailleurs :), je vous jure que je ne me défend pas, juste je parle, j’exprime mon point de vue, en sachant qu’on peut ne pas aimer…

    Cela dit, ça m’amuse pas souvent de mettre autre chose que de la BD dans la BD, mais j’aime ça, à la fin. Que je réussisse ce que je voulais faire, ou que je me plante…

  4. Pour Appoline, la tentative est plus que louable, c’est vraiment une forme de récit ou peu de gens vont… Ceci dit la seconde partie est tout de même bizarre sans parler du twist de fin à la mister freeze, qui est peut être la touche too much… Par contre quelle idée d’agrandir une case microscopique pour en faire une couv o_O De la direction artistique qui fleure bon les années 80 (au mieux)…

    M’enfin, on va pas se plaindre d’avoir un auteur qui tente des choses ! 😉

  5. ouais je me disais bien que NAJA avait bien un coté COMICS dans un format de BD, un truc que j’ai pas vu souvent. cool.

    avec le nombre de scénar que tu fais, si tu les formatais tous en TROIS actes.
    tu aurais vite fait de trouver un logiciel pour t’aider…
    l’important c’est que tu t’amuses encore. on dirait même que tu t’amuses plus qu’avant.

  6. yep, moi j’aime beaucoup Appoline et le Sillage.
    Dans le premier cas, je vais ou personne ne va, dans un huis-clos, qui m’intéressait. Je peux pas dire si c’est réussi dans l’albsolu, mais ce que je voulais faire est bien dans le livre. Je crois que c’est quand même assez atypique, et rien que pour ça, j’en suis content.
    Pour le Sillage 12, j’ai tenté une structure dofférente, qui va à l’encontre de l’habituelle montée en tension jusqu’au climax. L’action au début et la calme à la fin. Risqué, mais c’est le but.
    Pour Naja, j’aime assez la vie de n°2, en fait. Après oui il faut faire avancer un peu les choses. C’est le centre de la série, son ventre. J’ai essayé de ne pas le faire trop mou.
    Je ne pense pas qu’i y ait une influence manga, perso, sur Naja, car le texte off est vraiment plus comics ou BD.
    Bref, j’essaye juste de faire au mieux, sur tous les scénars.
    ps: merci pour Guerres Civiles, j’aimais bien aussi…

  7. je sais qu’on me demande pas mon avis, mais je dirais aussi NAJA.

    le coté trop KILL BILL m’a un peu fait décroché mais par contre je trouve que les partis graphiques de la narration jusqu’au graphisme de la couv (que j’imagine vous discutez ensemble) sont assez incroyables pour un éditeur franco belge. la narration est purement COMICS avec peu de cases et cela se lit comme 2 comics collés ensemble, soit très vite. ( à moins que l’influence soit plus MANGA ? avec vous deux on sait jamais…).

    avec le GHOST MONEY SMOLDO et BERTAIL, c’était la grosse surprise de chez DARGAUD.

    et arriver à imposer ce genre de rythme en france je dis chapeau et je pense pas que beaucoup d’éditeurs auraient suivi sur ce genre de projet.

    du coup vous pouvez carburer et en sortir pleins à de courts intervalles.
    moi je dis chapeau.

    sinon sans vouloir remuer un couteau dans la plaie mais j’avais bien aimer GUERRE CIVILE…

    bon je retourne à mes nazes… ta ta.

  8. Voilà. Par déçus, ça veut pas non plus dire qu’on a souffert le martyre à la lecture hein ! En ce qui concerne Naja c’est une demi-déception. Les deux premiers étaient super chouettes, et le troisième nous a semblé un poil bon.

  9. Content que vous aimiez bien !
    Juste, par curiosité, j’aimerai savoir les scénars qui vous ont déçu.
    Appoline, Naja 3, Sillage 12 ?
    Merci !
    JD

Les commentaires sont fermés.