BD – RANI #1, de Van Hamme, Alcante & Vallès

Philippe de Valcourt est un con. Le genre de méchant pétri de clichés qu’on déteste en plus de ne pas pouvoir l’encadrer. Gourmand de pouvoir, le malfaisant va tout faire pour hériter de son père, quitte à l’aider à mourir et à se débarrasser du moindre gêneur, dont Jolanne (la future Rani), sa demi-sœur qui devait empocher la plupart des biens de valeur. Assez peu passionnant, le scénario offre tout ce qu’il faut de scènes racoleuses – ça commence page 6 avec une scène lesbienne qui s’arrête inévitablement sur une paire de seins qui pointent autant que le mont Everest – et de moments invraisemblables comme la mort de la mère de Laure, future épouse de Valmont, que l’odieux a aidé à mourir et qui justifie ça auprès de la fille style “c’était un accident, c’est la fatalité” et la bourgeoise de répondre « ou… oui… ». Top crédible.
En deux mots : Raniania
De Jean Van Hamme, Francis Vallès, Alcante, chez Le Lombard – 46 pages – 13,50 €

  1. aah boooooooon !
    ooouh ça me rassure,
    bon bah mme Chantal elle raconte vraiment n’importe quoi alors !
    hahahahaha !
    a moins que Van hamme est le temps d’entretenir son corps de beau vieux…..
    c’est possible ça, ce genre de scenar ça s’ecrit vite !

    aaaaahhhhhh mais ouiiii c’est vrai que les féministe adorent les nanas
    qui sortent en soutif des gros gateaux comme chez les Américains !!!!!!
    rrrhhhhhaaa non je me trompe encore d’album ! ça c’est Lucette dans TELESCOPE !

  2. je m’inscris en faux, sur le GROS-CHAVE-ANGOISSÉ…

    JEAN VANHAMME a un bonne gueule de baroudeur, de beaux cheveux, il est fin comme une lame et il aime les féministes qui se lèchent les seins entre copines, dans de grands drames poignants.

  3. On pourrait aussi décerner le Prix « L’amour du risque »,
    car je pense que le dessinateur a puisé bcp dans cette mémorable série
    pour le style des fringues, coiffure, ambiance etc.. !!!!!
    hahahahahahaa !

    rooooooooo lalalalalalala
    ce qu’on est méchaaaannts !!!
    finalement le tout petit monde de la BD française n’est
    pas un monde remplit de petits bisous-nours…c’est horrible…
    finalement peut etre que G.Delmas avait raison (sur son blog qui n’existe plus)
    un monde remplit de gros mecs ( ne bougent jamais de leurs chaises) aux cranes
    chauves (ont perdus leurs cheveux à cause de l’angoissseeeuuuh ) méchants
    (la vengeance de l’angoisssseuh ) hahahahahahaha !!!

  4. M’ENFIN ©… euh j’ai rien fait moi.
    de toute façon, les deux derniers VANHAMME sont TOUS les DEUX
    d’un excellent niveau pour décrocher le prix DERRICK 1987.

    sinon sur RANI lu dans ZOO n° 22 (extrait)
     » JEAN VAN HAMME confie qu’il a toujours eu un faible pour les femmes libérées. le caractère indépendant de sa nouvelle héroïne devrait plaire aux féministes. les lecteurs masculins apprécieront aussi les infortunes et tribulations de cette sensuelle et jolie jeune femme. » J-P R.

    on a pas du voir le même livre 😉
    peut-être une sélection prochainement chez ARTEMISIA ?

  5. TROUBADOUR tu m’énerves !! 🙁
    je me suis trompé je voulais justement parler de TÉLESCOPE…..
    Alors franchement Capitaine ! vous étiez drolement de bonne humeur
    quand vous avez lu TÉLESCOPE ????
    Je pense que je vais courir voir RANI, vu mon état de fatigue…ça peu me
    faire que du bien de rire un peu…….. 🙂

  6. oui, mais quand même pépé « le meilleur scénariste franco-belge© » qui nous vomit deux galettes LOW COST périmées, YO! je suis mort de rire…
    et il va en vendre des milliers en plus de ces navets.

  7. Le Telescope c’est plus délicat, c’est effectivement un truc de vieux cochons libidineux, mais ça m’a semblé mieux structuré malgré le côté fan service pour seniors. Je compte pas publier d’avis dessus, mais il aurait sans doute eu 1 ou 2. Alors que Rani c’est le vide galactique.

  8. en effet, c’est un jolie approche du Néant.

    mais pas autant que l’autre album « le nouveaux VANHAMME », LE TELESCOPE…
    avec des vieux libidineux qui veulent que des filles sortent de gateaux « comme chez les américains » et ont des problèmes d’andropause au moment de coucher avec des femmes mures habillées à la mode du catalogue de LA REDOUTE 1986.

    JEANNOT t’as encore mis la barre à un niveau que seul DERRICK peut atteindre.
    prix du meilleur dialogues bédé de SENIOR MAGAZINE et PROSTATE-MODERNE.com.

  9. non non non !!!!!!!!!!!!!
    courrez feuilleter ce bijou d’humour !!!!!!!!!!!
    (ce que j’ai eu la chance de faire cet aprem)
    si vous avez le cafard,
    si vous e^tes célibataire ( ou marrié avec un bonnet de nuit qui n’a pas de blague
    à vous raconter …)
    si vous êtes super stressé par votre taff d’auteur de BD,
    lisez quelques pages de cet album !!!
    Là où des vieux Marcel draguent des Lucette,
    là où il y a des bulles géantes !!!
    là où certains copié-collé ne peuvent passer inaperçus……
    MA ! qu’est ce que j’ai rigolé !!!!!!!!!!!!

Les commentaires sont fermés.