BD – ASHREL #1 de Valp

Attendue de pied ferme depuis la fin de Lock, aux éditions Paquet, la nouvelle série de Valp nous laisse sur notre faim. Pas à cause des dessins : ils sont superbes. Plus ronds, plus beaux, ils sont servis par une mise en couleur éclatante, même lors des scènes enneigées, baignées dans la luminosité. Le problème de ce premier tome d’une série qui doit en compter 3, c’est son scénario. Loin de la fantasy onirique déployée dans Lock, Ashrel se contente – pour l’instant ? – d’une recette trop classique. À part un petit personnage qui transforme les morts en zombies, les protagonistes n’ont rien de spécial, de la jeune princesse en fuite à sa vilaine tante en chasse, en passant par la méchante reine mère et l’horrifique sorcier… Tout s’enchaîne très vite, le tome s’avale en dix minutes et une fois clos, on boude un peu, en manque cruel de surprises.
En deux mots : Sans fantaisies.
De Valp aux éditions Delcourt – 48 pages – 12,90 €