BD – LES CARNETS DE LA GRENOUILLE NOIRE #0, de La Grenouille Noire

Commençons par les regrets : c’est bien peu commun dans un livre autobiographique de prendre autant de précautions pour ne jamais dévoiler son identité. L’auteur évolue sous pseudo – on le retrouve sur le net sous celui de Black Frog – et ne cite jamais les films pour lesquels il a travaillé. Certes, il en faut peu pour mener son enquête sur le web et collecter tous ces renseignements. Mais à part ce choix artistique qu’on ne s’explique pas, ce premier carnet propose une aventure riche et intéressante. Ou comment un auteur, par plusieurs claques artistiques successives, va se forger un chemin créatif jusqu’à Hollywood, dans la direction artistique. Illustrateur, sculpteur et auteur de BD, son récit se lit d’une traite, et bien que les dessins minimalistes déroutent les premières pages, la surprise laisse vite place à l’addiction.
En deux mots : Roman (autobio)Graphique
De La Grenouille Noire, aux éditions CFSL Ink – 300 pages – 15 €