BD – MESSIRE GUILLAUME #3, de Bonneval & Bonhomme

Fantastique, pas fantastique ? Pour la conclusion de son premier cycle, Messire Guillaume s’éloigne des terres enchantées pour regagner les paysages médiévaux réalistes. Son voyage extraordinaire laisse place à une dimension plus familiale, plus psychologique, bien que toujours très sibylline sur le fond du propos. Pas de réponses à nos questions ici, on ne sait pas si certains personnages ont des dons magiques, si tout cela n’est que rêve et fantasme. Un parti pris intéressant qui laisse pourtant sur sa faim, passé 48 pages où il ne se passe pas grand-chose.
En deux mots : médiéval onirique
De Gwen de Bonneval et Matthieu Bonhomme, chez Dupuis – 48 pages – 10,40 €