BD – NEGRINHA, de Tallec & Camus

Rio de Janeiro, dans les années 50. D’un côté les favelas où s’agglutine la population noire, de l’autre les beaux quartiers bourgeois, dans lesquels vivent Maria et sa mère. Maria, 13 ans, a la peau blanche, ça facilite l’insertion sociale. Sa mère est pourtant noire, si bien que ses camarades pensent qu’ils s’agit de sa bonne. Ça provoque de gros malentendus ! Loin d’une série comme Aya de Yopougon au niveau du ton, malgré la présence d’un lexique semblable, Negrinha évolue dans un registre peut-être plus poétique et contemplatif, dans le sens où la place accordée aux ambiances et aux grandes cases muettes est perceptible. Un chouette parti pris qui souffre pourtant du poids inévitable d’Aya dans la même collection, et de ses récits avec 10 anecdotes à la page.
En deux mots : Regard sur le Brésil
De Olivier Tallec et Jean-Christophe Camus, chez Gallimard-Bayou – 110 pages – 18 €