BD – TROUILLE, de Pinelli & Oppel, d’après Behm

Vous croyez à la mort personnifiée ? Joe Egan n’a plus de doute. Elle le suit – une blonde drapée de noir –, tel un ange exterminateur partout où il passe. Graphiquement particulier, sans découpage apparent, Trouille est dessiné dans la masse des planches où chaque dessin se fond et se superpose dans l’ensemble. À la façon de la succession d’images qui se matérialise quand on lit un bouquin. Malgré ce parti pris graphique audacieux, l’adaptation sans bulle est très rapide à lire et laisse circonspect. Finalement, le pari créatif porté par Pinelli et Oppel est bien peu convaincant.
En deux mots : La mort aux trousses
De Pinelli & Oppel, d’après Marc Behm aux éditions Casterman – 95 pages – 17 €