Benoît Springer sort Les funérailles de Luce en janvier

Depuis la fin de Volunteer, Benoît Springer privilégie la chronique sociale avec une récente histoire courte dans l’Allée des Rosiers aux éditions Carabas et Les funérailles de Luce à paraitre le 8 janvier chez Vents d’Ouest.

Si la première chronique très urbaine prenait place dans une cité pour nous dévoiler le quotidien pas toujours réjouissant de leurs habitants, Les funérailles de Luce, est une histoire plus champêtre qui s’apparente à une fable autour de la mort vue par les yeux d’une enfant, entourée de personnes âgées. À travers 80 pages, Benoît Springer construit un récit à plusieurs faces qui n’est pas sans rappeler les Petits Ruisseaux de Pascal Rabaté ou Trois Ombres de Cyril Pedrosa.

D’ici à savoir si les effets de surprises de son album sont émoussés avec des thèmes abordés il n’y a pas très longtemps, voilà en tout cas un genre qui semble bien coller au trait de l’auteur, connu jusqu’alors pour ses récits fantastiques plutôt bourrins.


Les images sont © Vents d’Ouest – Springer.