Bilal dans Télérama : couv et carnets

Pour la publication de ses carnets – une sélection d’une cinquantaine de croquis – sous forme de supplément à Télérama, Enki Bilal signe la couverture de l’hebdo culturel ou plutôt retouche rapido une photo de Cécile de France. Un entretien avec l’auteur est à découvrir dans le mag vendu 2,30 euros, ou 8,50 euros pour la version avec le cahier de croquis.

  1. C’est bon, y a pas de problème. 😉
    J’ai passé un coup de fil à Ségolène et elle vous pardonne.

  2. rhaa la la, je vous ramène du monde et voilà le remerciement…
    bon d’accord, faut qu’il prenne bien ses gouttes.

  3. Et là vous la sentez mon adresse IP ? (^O^)
    Non, désolé les amis, mais Troubadour et Stanislâche ne sont pas le même troll, ils sont simplement des frères de bulles qui travaillent dans le même cagibi avec la même adresse IP. Et nos posts ici sont des preuves de notre amour absolu du mediuM et de notre intéret pour WART, CQFD KIKOOLOL.

  4. « Meuuuh non, on est dans la même pièce cé tout »

    oui, c’est vrai je vois le bout de ton crâne, dépassé de l’open space.

    mais on est pas d’accord sur tout, lui il aime la BD belge.

    et moi, je suis le gentil… avec la cape noire.

    et si les autres sont en hibernation,
    faut bien mettre un peu d’ambiance.

  5. Notre œil qui voit tout dit que vous avez la même adresse IP !!!!
    C’est truqué ! Qu’on le pende !
    J’appelle Christine Albanel sur le champ. Tu ne t’en sortiras pas canaille.

  6. s’il kiffe pas trop le KIKI BILAL du XXI ème siècle,
    s’il kiffe pas trop les VAN HAMMERIES

    et s’il kiffe un peu le COMICS et MUTAFUKAZ,
    je prends…

    mais c’est moi qui conduit le gros 4×4 noir
    et lui qui a la petite cape verte …

  7. lu dans TELERAMA.

    une belle sitation de MON KIKI BILAL…
    « un jour un jeune de banlieue m’a dit -hé monsieur ton film il a deux de tension- oui, mais il a fait un million d’entrées quand même… »

    oh la belle explosion égotique de l’auteur d’une oeuvre cinématographique qui n’a ‘dIMMORTEL’ que le titre. zy quoi monsieur.

  8. je veux militer pour que les artistes qui son t bons le reste toute leur vie.
    et s’ils vendent plus à faire de la merde, qu’ils s’excusent au début des albums, à raison d’une excuse par tranche de 100 000 exemplaires.

  9. Bilal, il « a été ». Et Télérama l’encourage dans cette décadence: dommage !

  10. pour moi BILAL , c’est comme BRIAN DE PALMA…
    tu ne peux pas t’empêcher de la respecter pour ce qu’il a fait avant…
    (SCARFACE, THE UNTOUCHABLES, CARLITO’S WAY.)

    et puis tu ne peux pas t’empêcher de la tailler quand tu vois ce qu’il faut maintenant (mission to mars, femme fatale, the balck dalhia)

    PARTIE DE CHASSE et LA FEMME PIEGE, c’était énorme.
    même BUNKER PALACE HOTEL était bien foutu pour un premier film.
    mais la suite et surtout toute sa production du XXI ème siècle… merci mai s non merci. il lui faudrait un scénariste dans le coup pour se secouer la pulpe du fond. il faut qu’il se remette de la chute du bloc communiste.

    BILAL revient!!!!

  11. Quel glandeur kitsh le père Enki ! Depuis La Foire aux Immortels son égo n’a pas cessé de s’hypertrophier au détriment de sa créativité et de son temps de travail.
    A quand des posters de Bilal sur velours noir ?

  12. BILAL, la flemme piège.
    deux touches de gouaches sur une photo et il passe à la caisse.
    Mmmm… les ’80 sont bien morts…

Les commentaires sont fermés.