Billy Brouillard : la métamorphose de Soleil

Fatigués des éternelles aventures où une héroïne aux formes rebondies s’en va sauver le monde à l’aide d’une épée et de son string ? Ça tombe bien, Soleil ne publie pas seulement ce genre de séries, mais édite des tas de bouquins super chouettes, comme Billy Brouillard, une BD de Guillaume Bianco qui vient de paraître.

Pour les connaisseurs, rien à voir avec Kegoyo & Klamédia ni Hot Dog, son récent projet écolo. Dans Billy Brouillard, l’ambiance créée par Bianco est plus morbide, rappelant parfois les univers de Tim Burton. Plus qu’une BD de 48 pages, cette œuvre de plus de 140 planches est d’une densité rare, alternant histoires courtes en bulles ou en poésie avec des fiches occultes, des bestiaires de personnages et autres petits plus bien sentis. Non seulement c’est mignon, mais c’est aussi glauque, avec plein de vers, de cadavres et autres créatures plus ou moins mortes.

Billy Brouillard, vendu 22 euros, est la première série à sortir dans la collection Métamorphose dirigée par Clotilde Vu et Barbara Canepa. L’auteure de Sky Doll présente d’ailleurs End, son prochain projet, dans les pages du magazine Elegy et de nombreux autres séries en préparation pour la collection sur son blog. Quant au quatrième tome de Sky Doll, il devrait paraître quand les poules auront des dents.



Billy Brouillard © MC Productions, Bianco.