C’est dans la boîte

Fier de son partenariat avec Shanghai, le FIBD propose de découvrir ses premiers containers emplis de planches de BD d’auteurs internationaux. Si la scénographie dénote et bénéficie d’un aspect soigné, le mauvais point est à trouver du côté des planches exposées, soit de simples reproductions A5 qui semblent avoir été scannées à la truelle.