Ce qui s’est passé cet été : notre bilan de l’actu BD

En vacances, dur de suivre l’actualité et les aléas du petit monde BD. Tout le monde sait que Laurence Ferrari remplace PPDA, mais pour le reste, bonjour l’angoisse. Séance de rattrapage pour ceux qui veulent être à la pointe de l’info et faire les malins devant la machine à café.

Si juin s’est montré riche en bouleversements au sein des maisons d’édition – 14 départs aux Humanos, dont celui de l’éditeur Philippe Hauri qui devient directeur éditorial de Glénat –, les annonces de concepts éditoriaux n’en n’ont pas souffert. Charlie Hebdo s’apprête à lancer sa propre maison d’édition sous le nom Les Échappés, tandis que Treize Étrange, ancien label des éditions Milan, retrouve sa liberté. Les éditions Vent des savanes, disparaissent après une année d’existence, au profit de Drugstore, suite à un obscur problème de marque… Mais la palme de l’activité estivale revient aux éditions Ankama, qui ont multiplié les annonces, dont celle du label Araignée, spécialisé dans la BD intimiste teintée de fantastique.

Face à ces nouveautés, d’anciens héros se font une nouvelle jeunesse en librairie, notamment Sergent Kirk de Pratt chez Futuro et El Borbah de Burns du côté de Cornélius. Tous deux sont des vestiges du patrimoine des Humanoïdes associés, cédés à la concurrence face aux difficultés économiques… Un apport de liquidités qui aidera peut-être la maison dans sa nouvelle tentative de percer aux USA. Impossible d’oublier, enfin, la grosse surprise de Bourgeon, dont l’arrivée chez 12 bis est marquée par une réédition des Passagers du vent et la préparation d’une suite inédite de cette série.

Une actu cinéma mouvementée

Un vent qui nous rapproche du 7e art où son ménage avec le 9e n’a jamais été aussi épanoui que cet été. Les Watchmen profitent de leurs petits soucis d’exploitation – un bras de fer entre la Fox et la Warner au sujet des droits de distribution – pour lancer dès maintenant leurs produits dérivés et Will Smith a acheté les droits d’Amulet, un comics indépendant à venir en octobre chez Akileos. Côté franco-belge, Keneth Branagh et David Thewlis incarneraient Blake & Mortimer au ciné tandis que Jean Dujardin décroche le rôle de Lucky Luke… On a aussi cru à un changement de réalisateur sur le premier film de la trilogie Tintin. En mal. Il s’agissait d’une déclaration erronée d’un porte-parole du studio Hergé, croyant savoir que Peter Jackson remplacerait Steven Spielberg derrière la caméra.

La grande vague venue du Japon

Les mariages entre le franco-belge et Hollywood nous feraient presque oublier l’info la plus capitale de l’été, sinon de ces dernières années, venue des Japonais. Si d’un côté de l’Atlantique, la Kodansha a annoncé son arrivée aux États-Unis, prenant directement en charge l’adaptation et la publication de ses mangas, Viz Media Europe, filiale de la Shueisha et de la Shogakukan, a prévu d’en faire de même chez nous, dès l’automne 2009… Déjà active depuis des années aux USA, où elle publie directement des titres comme Naruto, Death Note, ou Nana, Viz Media n’a pas souhaité réagir à l’annonce faite par l’agence Nikkei, sans pour autant la démentir. Autant dire que la rentrée est fraîche pour les professionnels français du manga, qui seraient potentiellement privés de nouvelles licences, et d’un apport en cash considérable.

Ce tour d’horizon clôt, comment ne pas évoquer les disparitions prématurées d’auteurs, qui ont endeuillé la période estivale. Ainsi Michael Turner, créateur d’Aspen comics et de Fathom, et l’Argentin Carlos Méglia, auteur en France de Cañari et Red Song, se sont éteints. Disparu dans les flots, le bimestriel BD Cargo aura, lui, sombré sans faire de vagues


Photos DR. Ci-dessus, la Grande Vague d’Hokusai.