Chine : 12 auteurs racontent, chez Casterman

Connaissez-vous le roi de Kowloon ? C’est une figure du street art, qui revendiquait dans les années 50 son droit sur un quartier en graphant des décrets sur les murs. Qu’est devenu l’empereur Jianwen ? Selon Gu Bao Xin, il aurait été dépouillé de son indispensable sceau d’or. Et Hong Kong ? A-t-elle vraiment changé depuis 1997, date de sa rétrocession à la Chine ? Insidieusement, oui, selon le poignant récit de Chihoi.

Après Japon et Corée, les éditions Casterman proposent des regards croisés sur la Chine, grâce à 11 histoires courtes réalisés par 6 auteurs chinois et 6 auteurs français, soit les frères Deprez, Viravong, Bandini, Sylvain Saulne et Anne Simon. Si certaines histoires sont abracadabrantes, comme celle du géant qui ne cesse de rétrécir, la plupart des courts sont tirés de faits réels, de témoignages, ou basés sur des vérités historiques. Ceux-là sont les plus passionnants. Graphiquement, la diversité est de mise et si on regrette des pages un peu trop noires, à cause de l’absorption de l’encre par le papier, l’ensemble est de très bonne tenue et aide, si besoin est, à détourner le regard de certains préjugés sur la Chine à l’heure où son expansion fait frémir l’Occident.

Attendu le 8 avril prochain dans la collection Écritures de Casterman, l’ouvrage sera mis en vente 14 €. Quant à la prochaine destination de ces regards croisés… Surprise : ça sera la France ! Dans un collectif où on retrouvera notamment Bastien Vivès, qui vient de sortir Dans mes yeux chez KSTR.



Les images sont © Casterman, Zhang Xiao Yu.