Daisy et Violet, soeurs siamoises : un album détonant !

Après Le jeu des hirondelles de Zeina Abirached, l’éditeur Frédéric Cambourakis continue de dénicher des dessinatrices inattendues. Avec Daisy et Violet, cette jeune maison d’édition publie en France les aventures de sœurs siamoises hautement étranges, imaginées par Takayo Akiyama, graphiste japonaise résidant en Angleterre.

À l’inverse de ses compatriotes, cette créatrice ne s’exprime pas avec les codes et format habituel du manga mais dans un album souple grand format en bichromie. Ici, l’efficacité narrative est relayée au second plan pour faire place aux délires graphiques et sur des jeux de mises en scène dans l’interaction des cases. Proposant de suivre l’histoire d’amour improbable d’une des sœurs siamoises avec un yéti, la créatrice s’en donne à cœur joie pour narrer ce récit incongru dans un univers totalement hystérique, où des personnages aussi décalés qu’un poulpe géant, un mini yéti ou une araignée rasta patron du pub, se croisent.

Découverte hors norme, la lecture de cet ouvrage déroutera les plus classiques des lecteurs, mais saura satisfaire les chercheurs de nouvelles expériences. Au prix de 10 euros, l’ouvrage s’avère être le trip le plus économique du moment !


Les images sont © Akiyama.