Dédales, nouveau Charles Burns, d’abord chez Cornélius en exclu mondiale

Trois ans après la parution des livres d’illustration Love Nest et Vortex, l’Américain Charles Burns revient à la bande dessinée avec Dédales, nouvelle série dont le premier tome paraîtra le 10 octobre aux éditions Cornélius (22,50 €). Deux jours plus tard, une rétrospective consacrée au travail de l’artiste sera à découvrir jusqu’au 4 janvier 2020, au Pavillon Blanc de Colomiers, près de Toulouse.

« Dédales se présente comme l’histoire d’un flirt détraqué, explique le journaliste Marius Chapuis dans Libération. D’un côté, ce jeune homme qui se définit par le dessin : Brian, brun, la vingtaine aux cheveux mi-longs et au regard fuyant, introduit en misanthrope de soirée, cloîtré dans la cuisine d’un pavillon américain où il dessine comme envoûté, au point de ne pas deviner Laurie qui s’approche de lui. La jeune femme vient le taquiner pour l’extirper de sa stase et l’attire jusqu’à la fête qui bat son plein à quelques mètres de là. »

Si Dédales paraît en France en « exclusivité mondiale », c’est parce que son éditeur américain ne publiera l’œuvre que sous forme d’intégrale, dans plusieurs années. Sauf changement de dernière minute, l’auteur de Black Hole devrait par ailleurs signer l’une des affiches du prochain festival international de la bande dessinée d’Angoulême.

Images © Burns, éditions Cornélius.