Des design dolls pour l’Unicef

Lancées en 2003, les Frimousses de créateurs n’ont semble-t-il pas fait mousser le web plus que ça. Peut-être aussi parce que ces poupées uniques designées par les plus grands créateurs de mode au monde sont mises aux enchères et coûtent bien plus cher que Barbie & son poney magique.

Parmi la centaine de maisons à avoir conçu une design doll, peu de petites structures, plutôt l’élite au grand complet avec des noms comme Agnés B, Cacharel, Cerruti, Gucci, Prada, Dior, Chanel, Dolce & Gabbana, Vuitton ou encore Yves Saint-Laurent. Nouveauté cette année, une partie des poupées est vendue aux enchères sur le web, alors que d’autres s’arracheront dans les locaux de Drouot-Montaigne dès le 27 novembre. D’ici là, l’ensemble de la collection est à découvrir au Petit Palais jusqu’au dimanche 23.

Les centaines de milliers d’euros récoltées seront reversées à l’Unicef qui s’en servira pour vacciner les enfants d’Afrique contre les maladies les plus meurtrières. Depuis son lancement, l’initiative a permis de vacciner plus de 30 000 petits. Pour une fois, on espère que les créations seront saisies à prix d’or. Et, pas de bol pour nous autres fauchés ; peu de chance de trouver ce genre de design dolls plus ou moins bien imitées, vendues le long des plages touristiques chaque soir d’été.


En médaillon, poupée Takashi Murakami. Ci-dessus, les poupées Gucci et Chloé.


Ci-dessus, les poupées Dolce & Gabbana et Kenzo.