Destins : la saga-concept de 2010 ?

Recette pour mettre l’eau à la bouche : Prenez Frank Giroud, créateur du Décalogue, une des plus fameuses série-concept des éditions Glénat, donnez-lui 13 scénaristes parmi lesquels Pierre Christin, Éric Corbeyran, Matz, Kris ou Valérie Mangin, 13 dessinateurs dont Joseph Béhé, Daphné Collignon (voir médaillon) ou Michel Durand et lancez-le sur un projet de 14 albums BD à paraître en deux ans, à compter de janvier 2010 où les trois premiers épisodes sortiront simultanément.

Fini les mystères religieux façon Da Vinci Code, la tendance est aux choix multiples. Dans Destins, Ellen Baker, l’héroïne, va devoir prendre des initiatives. En gros, les tomes 2 et 3 exploreront chacun une des deux possibilités offertes à la fin du tome introductif et ainsi de suite jusqu’à ce que tous les scénarios convergent vers le 14e et dernier épisode, réalisé par Frank Giroud et Michel Durand, les deux auteurs en charge du tome 1.

Imposante par son ambition, Destins n’est pas la première série à mettre en image le choix multiple. C’est par exemple tout l’intérêt du diptyque L’Alternative, de Philhoo et Chevais-Deighton, qui vient de paraître chez Glénat. Si le premier tome nous met dans la peau d’un héros qui a fait le choix de la résistance, le second nous montre le même gars côté Gestapo ! Reste, dans le cadre d’un gros engin comme Destins, à mesurer l’intérêt de l’arborescence et l’impact des divers choix. Car, comme pour le Décalogue, chaque tome sera indépendant et la conclusion de la série sera unique. De quoi douter, à quelques mois du lancement de la saga, de l’intérêt des diverses variations si quels que soient les choix de l’héroïne, son destin reste dans tous les cas identique.


Les images de couverture ont été choppées chez www.stripspeciaalzaak.be