DigiBiDi, une nouvelle plateforme de BD numérique

En attendant le festival d’Angoulême, qui devrait être propice aux annonces d’éditeurs sur leurs stratégies et projets en BD numérique, DigiBiDi, une plate-forme de BD en ligne vient de faire son apparition sur la toile.

Si pour le moment, seules les fonctions de preview sont à tester, le site se basera à terme sur un système de location pendant 72 heures, qui pourra se coupler avec des forfaits prépayés. Le catalogue est assez varié même s’il n’y a pour l’instant « qu’une centaine » de titres accessibles chez des éditeurs variés, de Paquet à Çà et là en passant par Soleil, sans oublier Les Requins Marteaux, avec le Pinocchio de Winshluss.

Plus agréable et plus intuitive, la navigation est moins laborieuse que sur Lekiosque.fr et Relay.com. Comme la plateforme Ave! Comics, DigiBiDi permet de lire les bandes dessinées sur son iPhone ou iPod touch, des terminaux mobiles qui semblent être les supports du futur pour la BD numérique, bien plus que les liseuses d’ebooks. On regrette cependant l’absence de mode de lecture en double page, à l’étude, mais qui n’est pas implanté dans l’immédiat. Une carence préoccupante quand il s’agit d’apprécier les constructions narratives de certaines œuvres, qui misent sur les doubles pages. En tout cas, DigiBiDi est la première plateforme numérique à faire son apparition ce mois-ci, en attendant celle d’Ave! Comics pour Angoulême. Pas de doute, 2009 sera une année clef pour la BD dématérialisée.