DoggyBags : nouvelle saison, nouvelles idées

Imaginée en 2011 par Run (auteur de Mutafukaz et taulier du Label 619), l’anthologie DoggyBags a accueilli 39 histoires « d’exploitation » au sein de ses 13 numéros, dont l’ensemble s’est vendu à plus de 142 000 exemplaires. Depuis son baisser de rideau en 2017, la série publiée par Ankama a laissé place aux DoggyBags présente, à un recueil de dix histoires plébiscitées par les lecteurs, mais aussi à Sangs d’encre, une compil de nouvelles.

L’envie de ranimer l’anthologie d’origine devait beaucoup titiller Run et la bande du Label 619, puisque DoggyBags reprend du service pour une deuxième saison prévue en 13 volumes, dont le premier est attendu le 6 septembre en librairie. Au sommaire de ce quatorzième tome, proposé 13,90 €, trois nouvelles histoires Da Smyert ! (Brard, Prozeet), Glasgow (Mud, Shavrin) et Shadow Death (Run, Neyef), complétées des traditionnels bonus explicatifs et d’un poster dépliable.

Run pensait avoir fait le tour « du spectre de l’exploitation », avant que des envies de blaxploitation, de slasher à l’ancienne, d’histoires autour des réseaux sociaux et des légendes urbaines numériques ne lui donnent de nouvelles idées. Autant de pistes qui devraient nourrir de futurs numéros dont la structure devrait peu changer, tout en comptant quelques nouveautés, dont une note d’intention introductive pour chacun des récits et des bonus parfois rédigés par des intervenants externes, histoire d’offrir contexte et clefs de compréhension supplémentaires.