Du marketing américain pour Empire USA

Depuis mardi 9 septembre, vous êtes peut-être tombés sur un des 1000 albums d’Empire USA disséminés dans les bars, gares et stations de métro des grandes villes de France et de Belgique. Une dizaine de jours avant la sortie de la nouvelle série feuilleton imaginée par Desberg, Dargaud tente le bookcrossing, un concept tout droit venu des États-Unis. Pour cela, la maison d’édition s’est offert les services de TriBeCa, agence spécialisée dans le marketing alternatif.

Le principe est simple : faire mousser le lancement d’Empire USA, dont la première saison de 6 albums sort entre le 19 septembre et mi-décembre. En plus d’un plan com’ solide et d’un site Internet dédié, des exemplaires « découvertes » ont donc été éparpillés ici ou là dans les grandes agglomérations. Problème, les lecteurs tombant sur les bouquins sont censés y écrire un commentaire après lecture, et reposer l’album ailleurs, pour faire profiter d’autres curieux. On ignore le nombre de collectionneurs en France, mais sûr qu’ils ne seront pas de cet avis !


Photos © Empire-usa.net.