Du9 sort son rapport sur la BD en 2008

En écho au traditionnel rapport Ratier et à la lumière du top 50 des ventes du panel Ipsos/Livres Hebdo, Xavier Guilbert, le boss de chez Du9, vient de sortir son rapport annuel de numérologie comparée. 11 pages d’analyses et de remise en perspective. Indispensable autant qu’intéressant !

  1. il y a juste à regarder ce que font les autres avec 100 pages et on est fixé.ET puis en discutant avec les AUTEURS (des anciens et des jeunes),
    plus ils ont de pages pour s’exprimer, mieux c’est .

    notre spécificité ? pff…

    et TINTIN, il avait 44 pages peut être ?
    pourquoi avoir arracher un tiers du livre ?
    pour faire des économies ?
    une histoire de TINTIN, tu as du matos pour une aventure en un ONE SHOT.
    comme ça tu attends pas 3 ans pour avoir la suite…

    sauf si ton perso va sur la lune ou se colte des pirates,
    là tu as besoin de 120 PAGES. tiens presque tout les histoires sympas ont des histoires entre 88 et 120 pages. mais après on fait ce qu’on veut hein,
    si on trouve que le format des aventure de TINTIN était pourri…
    et que tout le préfère 44 pages, m’en fous, j’achèterai autre chose.

  2. Je crois pas en la traditionnelle remise en question du 44p cartonné (notre spécificité, alors pourquoi y cracher dessus systématiquement ?). Je crois plutôt en la médiocrité grandissante de ceux qui s’y emploient (justement en faisant du sous-comics ou du sous-mangas, quand ce n’est pas du franco-belge frelaté, de l’indépendant tendance, ou du blog réchauffé).

  3. donc TITEUF a bu le bouillon

    et quand les 5 plus gros éditeurs qui pleurent dans les bottes sur la MENACE ROUGE qu’est le MANGA, il se révèle que tout est de leur faute!!!

    alors messieurs vous pensiez que vous alliez vous faire de la thune sur le dos des JAPS et que le public français reviendrait tout seul à la maison,
    comme les jeunes petits bourgeois qui s’encanaillent avec les pauvres puis vont reprendre les bonnes entreprises familiales.

    eh bien, non, vous avez donnez 40% de la production aux japonais, et on peut lire des bouquins mortels et peut-être que cela donnera un bon coup de pied au cul aux éditeurs pour sortir du putain de 44 pages cartonnées.

    et entre le manga et les graphic novels ricains, c’est BIEN parti. AH!

    et si vous voulez qu’un film booste les ventes de votre série,
    il vaut mieux faire « PERSEPOLIS » que « ASTERIX AUX JEUX OLYMPIQUES ».

    ce rapport est trop drôle… et pleins d’infos,
    j’adore(si si vraiment sans humour et tout)

Les commentaires sont fermés.