En avril (2)

TOUS COUPABLES !

Paré de nombreuses illustrations de soutien dans le pur esprit « dessin de presse », on trouve beaucoup de trouvailles savoureuses malgré quelques gags redondants voire de caricatures trop simplistes. Ce livre conçu en un temps record propose aussi des textes, ainsi qu’une petite sélection de vieux dessins comme pour montrer le ridicule du jugement. Pas cher et passionnant, c’est un livre à découvrir absolument.
En deux mots : Tous solidaires !
Collectif de 350 auteurs chez une alliance de 40 éditeurs – 400 pages – 16€

CITÉ 14 T1

Autant le dire tout de suite, on aurait adoré avoir des pages de BD à la place de la pub double page, de la note d’intention et des 6 pages de titre. Mais bon, pour 1€ ne boudons pas notre plaisir, ce premier tome de 22 planches est prometteur et nous plonge dans une ambiance policière, sous tension. Le graphisme noir et blanc est somptueux, nuancé par des effets de trame réussis. Vivement la suite.
En deux mots : Mammouth écrase les prix
De Gabus et Reutimann aux éditions Paquet – 32 pages – 1€

PROMETHEA T4

Le retour de Promethea, l’histoire qui s’incarne quand on la raconte, du grand Alan Moore. Très éducatif au niveau ésotérique, on garde quand même une aventure auxiliaire intéressante. Faut aimer le symbolisme, donc.
En deux mots : Magiquement didactique
De Moore et Williams III aux éditions Panini – 160 pages – 14,5€

L’IVRESSE DES FANTÔMES T1

Derrière une couverture équivoque, le scénariste Wilfrid Lupano trame une histoire décalée entre trafic de drogues et vengeance sournoise.
Le dessin du jeune dessinateur Morgann colle à l’esprit du récit sans démériter. Le tout offre un premier tome bon esprit qui appelle une suite pour se faire une idée plus précise.
En deux mots : T’en veux ?
De Lupano, Morgann et Maffre aux éditions Delcourt – 48 pages – 13€

JEANNE

S’immerger dans un défilé Jeanne d’Arc du Front National, c’est l’expérience qu’a tenté Olivier Bramanti un 1er mai. Il en livre un témoignage photographique en noir et blanc au format à l’italienne, proche du beau livre pour l’esthétique des clichés et de l’essai pour les réflexions apportées par l’auteur. Un livre ambitieux au thème difficile qui dépasse le cadre de la bande dessinée.
En deux mots : Immersion photo
De Olivier Bramanti aux éditions Carabas – 46 pages – 15€

ROBINSON CRUSOË T1

Ou comment redécouvrir un classique de la littérature que tout le monde pensait connaître. Christophe Gaultier suit pas à pas le roman et donne à voir un Robinson Crusoé, poissard des mers de son état, bien avant son naufrage sur une île déserte. Une bonne surprise qui inaugure la collection ex-libris dirigée par Jean David Morvan.
En deux mots : Poisse man
De Christophe Gaultier aux éditions Delcourt – 48 pages – 10€

DEATH NOTE T3

Death Note est une série exigeante qui développe des thèmes polémiques comme la légitimité ou non de pouvoir tuer les criminels d’un simple coup de crayon. Des lecteurs s’identifient à Kyra, à la fois juge, juré et bourreau quand d’autres soutiennent L, le défenseur de la justice. Un épisode jouissif qui pousse plus loin la bataille psychologique entre les 2 personnages principaux.
En deux mots : hautement addictif
De Ohba et Obata aux éditions Kana – 200 pages – 6€

LE MAÎTRE DE BENSON GATE T1

Scénariste efficace de Je suis Légion, Fabien Nury revient avec Le Maître de Benson Gate chez Dargaud. Ici, le récit se révèle, pour le moment, bien plus classique avec l’opposition de deux frères issus d’une famille ayant fait fortune dans le pétrole. Las, le dessin et la mise en scène de Renaud Garreta plombent le tout, à moins d’aimer le revival old school.
En un mot : Frustrant
De Nury et Garreta aux éditions Dargaud – 48 pages – 13€

KIKI DE MONTPARNASSE

Avec Kiki de Montparnasse, José Louis Bocquet et Catel ressuscitent une icône du Paris des années folles. Volumineux pavé dans la collection Ecritures de Casterman, la découverte de la vie de ce modèle pour peintre se savoure avec plaisir. Élégante biographie, les auteurs font preuve d’un beau talent pour ce récit doux amer.
En deux mots : Kiki c’est ?
De Bocquet et Catel aux éditions Casterman – 384 pages – 19€