Japan Expo 10 le compte est bon – les meilleures photos

Grève surprise sur le RER B, le samedi, bus en surchauffe obligé d’être remplacé sur le chemin le dimanche… Pas de doute, il fallait être motivé pour se rendre au parc des expositions de Paris-Nord Villepinte ce week-end pour venir souffler la dixième bougie de Japan Expo. Et des personnes motivées, il y en avait. Comme à son habitude, la manifestation aux couleurs de l’empire du soleil levant a fait le plein au niveau des visiteurs comme des exposants. Stands d’éditeurs de jeux vidéo, échoppes de produits dérivés, maisons d’édition mangas et fanzines en tout genre, tout le monde était présent pour former un joli méli-mélo, dans lequel les organisateurs avaient installé un lieu d’exposition pour fêter les dix ans de l’événement à l’aide de dédicaces passées des auteurs invités.

Si ce n’est l’arrivée de quelques bolides chromés, façon concours de boomers dans le Nord, un stand pour s’initier au base-ball, et quelques nouveautés du côté du bien-être, peu de surprises étaient au programme cette année. Il faut dire que pour sa dixième année, Japan Expo semble déjà arrivée à maturité, les cosplayers et essaims de photographes se retrouvant comme des poissons dans l’eau et semblant déjà largement habitués aux travées de la manifestation. Tous ceux qui connaissaient déjà Japan Expo n’auront pas été surpris par l’événement, fidèle à lui-même. Seul regret, les éditeurs de bande dessinée présents étaient bel et bien venus pour leurs titres mangas et n’avaient pas tenté cette fois-ci d’amener quelques auteurs européens sur leurs stands.







Les photos sont © Wartmag.com

  1. John Tax a dit  » Japan Expo = Tuning ?!  »

    Japan Expo, c’est le salon des loisirs japonais.
    Un petit espace Tuning pour présenter ce qui est clairement un loisir très répandu au Japon, je vois ce qui te choque ?_?

  2. tous les salons de BD ne sont que des variantes d’angoulème, sauf qu’on se pèle moins le cul et qu’on marche moins longtemps pour trouver de la BD…

    les auteurs de MANGA français sont aussi des auteurs français, ils sont juste entreposés dans un autre rayon du magasin, c’est tout.

    un salon de BD MANGA, c’est plutôt bon enfant et l’ambiance n’est (pas encore) à mater la cote des livres en première édition (et ça, ce qui est vraiment minable…)

    les questions à se poser sur le manga, c’est :

    >POURQUOI autant de filles en lisent ? est-ce que la BD n’offre pas une qualité de lecture propre à plaire à un public féminin ?

    >COMMENT cela se fait que 40% du marché soit occupé par le MANGA ?
    hein ? pourquoi les conventions de manga font le plein, et les salons de BD… un peu moins ?

    un organisateur de SALON DE MANGA, n’est pas une ONG
    il est là pour faire des profits, en offrant au gens du plaisir.
    plaisir de se déguiser, d’acheter un paquet de trucs et lire des livres.

    il y a pire dans la vie…

  3. Tous ceux qui conchient la culture manga me font penser aux parents et adultes bornés qui dans les 70′ méprisaient le rock, la pop, la sf et la bd.
    Tant pis pour vous, vous passez à côté d’une vague générationnelle qui dépasse largement l’intéret pour le manga et intègre petit à petit les valeurs de la civilisation japonaise qui vont transformer le monde pour son bien. Si vous voulez savoir comment mieux vivre dans ce qui est, en apparence, un cauchemar urbain, aller faire un tour dans le metro de Tokyo. 😉 On a encore rien vu, les amis. 😆

  4. Ah troubadour, je n’ai jamais dit le contraire à propos des fans de bd européens et des hardcores de statuettes (j’aurais à ce titre cité les amateurs de Manara plutôt, bien plus dangereux -quoi queue). D’ailleurs, « Japex » n’est jamais qu’une variante d’Angoulême, autre spectacle tout aussi réjouissant (même si paradoxalement plus ouvert).

  5. AHAH

    Japan Expo = Tuning ?!

    Pff, on est loin de la découverte d’une culture d’un pays au profit d’une culture internationale commerciale. Tu m’étonne que les auteurs européens sautent… Des auteurs de manga pas japonais, c’est pas vendeur ça, hein ?

    Après, rares sont les salons qui ne se transforment pas en machine à thune petit à petit.

  6. No-life & life, c’est pareil, Conan. Pour moi le réel est fait de nos illusions.
    Et pis j’aime trop me déguiser mouahah 😆

  7. oui CONAN mais je dis cela de façon POSITIVE…

    et c’est bien facile de se moquer des fans de manga…
    parce que les fans de TINTINTIN c’est tous des playboys qui allongent des gonzesses au kilo dans leur PORSHE décapotable ??

    non, il y a autant de « NO LIFE » ou « fan hardcore » ou « OTAKU » dans le manga que dans la BD. oui, c’est drôle des adultes qui font du COSPLAY… mais des adultes qui payent 600 euros pour une statue TINTINTIN pour moi c’est pareil… sauf que la photo de ce mec-là ne me fera pas rire…

  8. « go get a life à la Japex, dude »

    Y’a pas comme une antinomie là, à parler ainsi du temple, du sanctuaire des « no-life » ?

    Bref, comme le dit si bien Troubadour, cela prouve que ce salon (ou supermarché) a encore du potentiel pour évoluer…

  9. Ah mais Stan, faut pas laisser les gars de Wart assoiffés si tu avais une buvette… La gourde de Mojitos a vite été liquidée.

    Il y avait bien quelques auteurs européens évidemment, sinon nous n’aurions pas mis Black Frog en photos, mais leur diminution, voir disparition sur pas mal de stands, est un fait marquant. Difficile de mettre la main sur autre chose que du format manga.

    Pour en revenir à Stanislache, Japan Expo n’est plus vraiment un salon manga, la manifestation a transcendé cela depuis un bout de temps, la preuve avec le Comicon qui y est intégré et bien d’autres activités. Les éditeurs (à ne pas confondre avec les invités du salon) sont venus les années précédentes avec des auteurs et des formats européennes, l’idée de métissage dans ce sens était plutôt chouette, dommage que cela n’ait pas été réédité, mais il y a peut être une raison à cela.

    Pour le comicon, étaient invité par le festival deux auteurs : Phil Winslade et James Hodkings… On est loin de Risso, c’est sûr ^^

  10. MOEBIUS devrait même pas passer inaperçu à LA SEMAINE DU JAMBON de COLOGNE…

    le seule problemo avec la JAPAN EXPO, c’est quand même qu’ils ont fait une promo aussi sur les COMICS… il y avait des auteurs de COMICS ? (moi j’étais pas à la JAPEX, alors je demande…)

    cela prouve que ce salon a encore du potentiel pour évoluer…

    et cela ne s’appelle pas la BD EXPO… rien que le fait qu’ils s’ouvrent aux autres montre que 1> ils ont piger comment faire du fric et qu’ils sont pas cons, 2> que si ils se bougent le cul un jour, ils vont INVITER RISSO et … J’irais déguisé en AGENT GRAVE…;)

  11. Conan c’est petit comme réflexion, go get a life à la Japex, dude. Ou retourne à ta Semaine de Suzette.
    Déglingo je ne t’ai pas vu à ma buvette, dommage.
    Et encore heureux qu’il n’y ait pas beaucoup d’auteurs européens au salon du manga, ce serait un peu fake, non?

  12. JK > Pourtant, avec la chaleur, c’est surtout là qu’on pouvait les trouver XD

    Non mais en fait c’était juste pour dire qu’il y avait une différence entre « pas » et « peu »…Cela dit, je suis d’accord : par rapport à l’année précédente la quantité d’auteurs européens à bien diminué…

  13. Ce que Deglingo veut dire, c’est qu’il n’y avait pas d’auteurs européens à la buvette où il a passé tout Japan Expo.

  14. Que Moebius soit plus ou moins passé inaperçu est pour le moins révélateur sur l’état de ce salon et de ses participants…

  15. Moebius… Le pauvre, beaucoup ont appris sa présence trop tard… Ou ne savaient pas qui c’était 🙂

    Et au vu de l’ampleur de la manifestation, non il n’y avait pas beaucoup d’auteurs européens invités par les éditeurs, seuls quelques uns considérés comme ayant une ligne manga ou officiant dans ce format étaient présent. Très peu d’albums étaient disponible. C’est clairement un vrai renoncement pour les éditeurs, les chiffres des années précédentes aidant peut être à cela ?

    La grande leçon, c’est que quand il fait chaud, il faut boire des Mojitos !

  16. Heho Déglingo Reporter, y’avait aussi Moebius sur son stand perso (même s’il était là surtout le jeudi) et pis les Ankama & Café Salé boys (voir l’avant dernière tof) c’est qui, des martiens ? 😆

  17. Pas d’auteurs européens sur les stands des éditeurs de BD ? Vraiment ? Pourtant il me semble que Boulet, Ohm, et moi-même étions en dédi vendredi et samedi sur le stand Glénat et que nous n’avons pas chaumé…Il me semble aussi avoir croisé Vanyda sur le stand Dargaud vendredi, samedi et dimanche…J’ai du halluciner, à cause de la chaleur probablement…

Les commentaires sont fermés.