JCVD face à Super Héros Movie

Hasard du calendrier, les salles de cinéma proposent la sortie simultanée de deux films dotés chacun, à leur manière, d’un super héros décalé. Production américaine tournée vers la grosse pantalonnade, Super Héros Movie se classe directement dans la catégorie des longs métrages parodiques hautement référentiels où se côtoient le pire comme le meilleur. Réalisé par Craig Mazin, scénariste des Scary Movies 3 et 4, ce titre propose de faire un sort aux super héros en costumes saillants. Reprenant la trame du premier Spiderman de Sam Raimi croisée avec les personnages des X-Men, l’histoire met en scène un jeune lycéen, Rick Ricker, piqué par une libellule génétiquement modifiée. Preuve que le film brasse toutes les influences possibles, de l’absurde aux incontournables flatulences, le récit bénéficie des apparitions de Leslie Nielsen et de Pamela Anderson.

Réalisé par Mabrouk el Mouchri, déjà auteur de Virgil, JCVD met en lumière un nouveau Jean Claude Van Damme, jusqu’alors super héros aware des plateaux de télévision. Après avoir su faire buzzer le net avec un teaser efficace, l’œuvre bénéficie d’une campagne médiatique conséquente. Ici, les coups de tatanes sont rangés au placard pour laisser apparaître un personnage bien plus profond, où l’acteur tourne son propre rôle de movie-star en dérision. Après avoir incarné le colonel Guile dans l’adaptation filmique du jeu vidéo Street Fighter, ne reste plus qu’à imaginer quel super héros les producteurs hollywoodiens vont être capables de proposer aux muscles de Bruxelles.


DR.