Karakuri Circus ou l’accident industriel

Karakuri Circus est le premier gros échec chez Akata. Malgré un succès reconnu au Japon, ce titre n’a jamais réussi à s’imposer dans l’hexagone. Résultat, l’éditeur français vient de jeter l’éponge.

Quand Akata lance le titre Karakuri Circus en 2003, le label manga des éditions Delcourt prend un pari jugé modéré tant cette série composée de plus de 40 volumes a de sérieux atouts dans sa manche : thème de l’alchimie, baston à gogo, personnages charismatiques et intrigue située partiellement en France sont là pour séduire un public amateur d’univers désenchantés et sombres. Cerise sur la gâteau, son auteur Kazuhiro Fujita, bien que méconnu chez nous, est à l’origine de Ushio to Tora un titre dont l’adaptation animée dans les années 90 avait fait partie des premières cassettes éditées par la librairie Tonkam, alors dirigée par Dominique Véret l’actuel responsable d’Akata.

Hélas, l’année de lancement de Karakuri Circus, correspond à la montée en puissance de la surcharge de parutions et d’éditeurs dans les rayons mangas. Malgré le travail de bouche à oreille d’un petit noyau de fans, la série va vite tomber au champ d’honneur des albums de qualité, ne réussissant jamais à percer sur le marché français.

Des tentatives de sauvetage

Le tome 9, publié en mai 2005, sera le moment choisi par Akata pour tenter de sauver le titre en perdition. Jugées trop éloignées du goût du lectorat francophone, les couvertures d’origines sont remplacées par des illustrations plus sobres. Peine perdue, cette mesure ne suffit pas à freiner la chute des ventes, le nombre d’exemplaires écoulés sur chaque nouveau volume se chiffrant aux alentours 700 albums !

Dans ce marché en surchauffe, c’est l’éditeur nippon, lui-même, qui enfoncera le dernier clou au cercueil de Karakuri en mettant systématiquement son veto aux plans promotionnels imaginés par Akata. Coffrets découvertes, insertion de pages dans d’autres titres du catalogue, distributions gratuites de volumes à la Japan Expo : rien ne sera validé par la Shogakukan.

Annoncée en juin dernier, l’arrêt de la série se fera avec le tome 21, prévu en décembre. Il contiendra quelques chapitres supplémentaires issus du tome suivant afin de laisser la série tirer sa révérence sur une fausse fin autosuffisante.

Ialou
Les images sont KARAKURI CIRCUS© Kazuhiro Fujita/Shogukan Inc., Tokyo

  1. Malheureusement, cette serie c’est arrete beaucoups trop tot en france. Un seul moyen pour connaitre la suite…
    Comme malheureusement pour beaucoup de series en france. Shaman king, hajime no ippo…

Les commentaires sont fermés.